LE DIRECT
Payolle, France

Vue des campagnes, l’autre récit de la pandémie

33 min
À retrouver dans l'émission

Au printemps dernier, toute la France a été confinée, pas seulement les villes ni les banlieues. Comment les habitants des zones rurales et périurbaines ont-ils vécu cette période ? On en parle avec Salomé Berlioux, fondatrice de l’association Chemins d’avenirs, et l’écrivain Nicolas Mathieu.

Payolle, France
Payolle, France Crédits : John Elk III

Si les grandes métropoles telles que Paris ont capté l'attention des médias et des politiques pendant la crise due au coronavirus, d'autres aussi étaient là qui, plus silencieux, n'en ont pas moins souffert : les villes moyennes et les plus petites, ainsi que les campagnes, qui subissent et subiront encore durablement les conséquences de cette pandémie.

Elle a collecté les voix silencieuses de leurs habitants, ceux que l'on écoute rarement, et qui, à force, pensent eux-mêmes que ce qu'ils ont à raconter n'intéressera pas grand monde. Salomé Berlioux est la fondatrice et la directrice générale de Chemins d’avenirs, une association qui accompagne des milliers de jeunes issus de zones isolées. En 2019 déjà, elle publiait avec Erkki Maillard Invisibles de la République (Robert Laffont), qui se penchait sur la situation d'une jeunesse majoritaire et occultée dans les espaces ruraux et les villes moyennes.

Quand on a parlé de fracture numérique pendant le confinement, on parlait de quartiers sensibles et des grandes métropoles.          
(Salomé Berlioux)

Avec Nos campagnes suspendues. La France périphérique face à la crise (L’Observatoire, 07/10/2020), elle élargit la focale à d’autres acteurs de la ruralité : agriculteurs, instituteurs, personnes âgées ou encore jeunes, entre autres témoins, qui racontent la manière dont ils vivent la crise sanitaire.

Je trouvais crucial qu'on entende les voix des territoires, [...] de la France des zones rurales, des petite villes, des zones pavillonnaires où habite une majorité des Français.            
(Salomé Berlioux)

« On en vient » : autrefois, c’est ce qu’on disait de la province. Puis on y a passé son confinement.      
(Nicolas Mathieu)

Notre deuxième invité est l'écrivain Nicolas Mathieu, Goncourt 2018 pour Leurs enfants après eux (Actes Sud). Puisant dans sa propre jeunesse en Moselle, il y décrivait le parcours d'un groupe d’adolescents dans une Lorraine désindustrialisée. Auteur également du prologue de Nos campagnes suspendues, il décrit, en fin observateur, les réalités sociologiques des oubliés de la mondialisation.  

A noter que Nicolas Mathieu publie La grande école, son premier album jeunesse, avec Pierre-Henry Gomon comme illustrateur (Actes sud junior, octobre 2020).

Le rapport entre ville et province, c'est là que le bât blesse le plus, l'école ne fait plus exactement le "taf" égalitaire qu'elle est censée faire.          
(Nicolas Mathieu)

Extraits sonores : 

  • Reportage de France 3, Jean-claude Ducarre,  07/04/2020
  • Jean Castex à l'Assemblée nationale, 15/07/2020
Intervenants

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......