LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Jean-Marie Perier

Jean-Marie Perier : "Mes parents m'ont appris la légèreté"

5 min
À retrouver dans l'émission

Comment s’imposer lorsque les parents sont pris par le théâtre et les mondanités ? Et lorsqu'on découvre, à 16 ans, que son père n'est pas son vrai père ? A son tour, en s’échappant. Et en inventant sa propre vie, comme en témoigne le photographe Jean-Marie Périer, qui publie 1960-1970 (éd. Privat)

Jean-Marie Perier
Jean-Marie Perier Crédits : Eric Fougère - Getty

L’enfance fut à première vue privilégiée, avec pour cadre un hôtel particulier de Neuilly. Les soirées y sont amusantes, toujours produites en musique :

J’ai très peu de souvenirs d’enfance, mais la seule chose qui était bien, c’est que tous les soirs, après le théâtre, il y avait à la maison des dîners, des fêtes, avec les plus grandes vedettes qui passaient là. Et moi je descendais à 1h du matin, en pyjama, je jouais du piano, je faisais un triomphe à chaque fois, c’était génial...

La joie est là, les parents peu. Et l’enfant se réfugie dans la musique :

Le problème était que je ne les voyais pas beaucoup. C’est pour cela que je n’aimais pas le théâtre... Parce que le théâtre me prenait mon père. Et ma mère, elle, ne m’appartenait pas vraiment. Elle ne m’a jamais appartenue, en vérité. Ses amants changeaient souvent. 

Les amants changent, les pères aussi, et à seize ans Jean-Marie Périer comprend que celui qu’il croyait être son père n’est que son père adoptif. Le vrai père est musicien, jazzman, alors très en vogue. L’adolescent passe le voir à l'Alhambra, et décide de tourner cette page, et de fermer son piano pour toujours, afin de lui ressembler le moins possible. C’en est alors fini de la musique. Sans pathos, l’adolescent se réinvente… un destin de photographe :

En vérité, j’ai eu beaucoup de chance et je l’ai toujours su. C'est-à-dire que j’ai pu inventer ma vie. Par mon père, en un certain sens, et par ma mère, de par sa légèreté, j’ai appris à être détendu…. Tout cela n’est pas grave. C’est sûr, je n’ai pas eu la vie dont initialement je rêvais, mais la vie que j’ai eu me fait toujours rêver ! 

Bibliographie

bibliography

1960-1970Privat, 2019

Intervenants
L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......