LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Ivan Jablonka

Ivan Jablonka : "Mon bonheur en camping-car était forcément ambivalent"

5 min
À retrouver dans l'émission

Et si le désir de sociologie naissait en été, à bord d’un camping-car ? Souvenirs ambivalents en Méditerranée, entre devoir de mémoire et injonction au bonheur, avec l’historien Ivan Jablonka, auteur de En Camping Car (Seuil, 2018) et Des Hommes Justes (à paraître à la rentrée).

Ivan Jablonka
Ivan Jablonka Crédits : Patrick Kovarick - AFP

A première vue, une chance immense : des parents aimants, une scolarité réussie, et des vacances au soleil passées dans un camping car avec des amis, à sillonner la Méditerranée :

Je lisais, j'écrivais. Je me baignais, je mangeais des bonnes choses, je voyais des paysages fantastiques et je crois qu'en quelques mots, je viens de décrire la vie idéale. C'était des vacances extrêmement sensuelles, car on découvrait des animaux sauvages, ici des écrevisses, là des murènes, des tortues... Je caressais le marbre des monuments... Cela fait partie de l'éducation au sens large, mais sous son aspect le plus solaire, le plus fabuleux.

Pourtant, de façon sous-jacente et constante, pointe pour l'enfant l'angoisse de ne pas être à la hauteur de ces vacances offertes par les parents, tous deux issus de familles décimées par la Shoah, et tous deux survivants :

Je nous imaginais avec notre camping-car, capables de déménager du jour au lendemain, de rouler pour ne plus nous arrêter, car se poser, c'est attendre les envahisseurs et les tortionnaires. (extrait d'En Camping-car, éd. du Seuil)

Le fait que les parents aient survécu engendre une prise de conscience qui souligne à la fois la chance de vivre des vacances empreintes de liberté et de soleil, mais aussi une joie créée par l'écho de l'effroi. Une injonction au bonheur, due à la beauté des lieux, mais aussi à la tragédie. Le bonheur est alors organiquement ambivalent :

C'était le jardin d'Eden qui renaissait chaque année, donc j'étais heureux au carré : j'étais heureux parce que je devais l'être, mais j'étais heureux parce que objectivement, ces vacances étaient géniales.

Intervenants
  • Écrivain et Professeur à l’université Paris 13.
L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......