LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Philippe Apeloig

Philippe Apeloig : "Je me sentais tellement différent, et en périphérie de tout"

4 min
À retrouver dans l'émission

Quelles traces l’Histoire et l’Occupation allemande laissent sur les enfants ? Souvenirs doux-amers d’une jeunesse passée en banlieue, entre solitude et 1ers dessins, yiddisland et grands ensembles, avec le graphiste Philippe Apeloig, auteur des Enfants de Paris, 1939-1945 (Gallimard).

Philippe Apeloig
Philippe Apeloig Crédits : Aatjan Renders

Il avait déclaré en 2013 dans Libération, à l’occasion de la parution de son livre Typorama (Arts Décoratifs, 2013) : 

« J’ai voulu feuilleter ma vie dans tous les sens : biographique, technique, graphique »

Pourtant, en vérité, ce n’était pas terminé… Manquait ce besoin immense de témoignage et d'hommage réalisé dans le livre Les Enfants de Paris, 1939-1945 (Gallimard), qui est un retour sur les années de guerre et d'Occupation allemande qu'il n'a connues mais a pourtant éprouvées à travers une enfance marquée par le postulat, l'évidence, de ne pas être à sa place, et de ne pas être accepté : 

"A l'école j'étais à part de tout le monde, avec des désirs très différents de ceux de mes camarades, et avec une approche de l'art qui tranchait dans un contexte général assez hostile et difficile... Je savais que j'étais à part, et qu'il faudrait un jour ne plus en souffrir".

Intervenants
L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......