LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le général Jaruzelski proclamant la loi martiale afin de briser le mouvement Solidarnosc

Piotr Smolar : « J’ai eu conscience de la gravité de la vie très jeune »

5 min
À retrouver dans l'émission

Que reste-t-il d’une enfance marquée par le sceau du communisme ? Retour sur une enfance à la fois française et polonaise, avec le grand reporter Piotr Smolar, auteur de Mauvais Juif (éd. Les Equateurs).

Le général Jaruzelski proclamant la loi martiale afin de briser le mouvement Solidarnosc
Le général Jaruzelski proclamant la loi martiale afin de briser le mouvement Solidarnosc Crédits : Keystone - Getty

Un grand-père à la fois polonais et juif, résistant et communiste… Un père emprisonné, puis contraint à l’exil… La lignée de Piotr Smolar offre peu d’échappatoires et dirige d’emblée la focale sur une Pologne dévoyée par le communisme : 

A la maison, on parlait sans cesse de la Pologne, de ceux qui y étaient restés, et de contre la lutte contre le communisme… qui était l’ennemi désigné, puisqu'il avait causé une forme de souffrance à ma famille.

Que retient-on, enfant, de cette emprise ? Une forme d’anxiété, sans doute. Et une connaissance toute singulière de la politique polonaise, dominée dans les années1980 par l’instauration de la loi martiale : 

J’en ai gardé l’idée que l’information, c’est grave. C’était tendu parce que ma famille était branchée sur les informations en provenance de Pologne, à la suite de l’instauration de la loi martiale par le général Jaruzelski… 

Une empathie, aussi. Et la détestation de toute idée de dogme, qu’il soit religieux ou nationaliste : 

Il y a cette expression en anglais « Right or wrong, my country »… Moi, je refuse totalement cette ligne. Je refuse cette idée d’une marche forcée derrière une cause, quitte à casser sa boussole éthique. Je refuse cela.

Bibliographie

Mauvais Juif

Mauvais JuifPiotr SmolarEquateurs, 2019

Intervenants
L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......