LE DIRECT
Adolfo et Sarah Kaminsky

Sarah Kaminsky : "Je pense que mon père comprenait ma colère"

6 min
À retrouver dans l'émission

D’où vient la colère ? De la colère de son propre père, parfois, comme nous le raconte Sarah Kaminsky, auteur d’Adolfo Kaminsky, une vie de faussaire (Calmann-Levy) et conseillère pour l’exposition "Adolfo Kaminsky, faussaire et photographe", visible au MAHJ jusqu’au 19 Avril.

Adolfo et Sarah Kaminsky
Adolfo et Sarah Kaminsky Crédits : Leonardo Cendamo - Getty

Tout d’abord il y eut, pour Sarah Kaminsky, la conscience de la singularité du couple formé par les parents : un père juif d’origine russe et argentine, une mère musulmane et touareg. Une singularité bientôt doublée de la révélation d’un secret :

C’est en écoutant les adultes qu’avec mes frères nous avons commencé à comprendre que notre père avait fait la Seconde guerre mondiale, puis la guerre d’Algérie. Mais c’était bizarre pour nous, car il nous avait toujours dit qu’il était pacifiste. Donc qu’est-ce que ça veut dire « faire la guerre », si on n’est pas soldat ? Et puis, on a fini par savoir qu’en vérité, il faisait des faux-papiers. C’est-à-dire qu’il était devenu, à seulement 17 ans, le faussaire de Paris. Puis, après la guerre, il a continué à faire des faux-papiers pour tous les peuples opprimés dans le monde, de l’Amérique du Sud, Amérique Latine, Afrique du Sud, Algérie, Pays de l’Est, Palestine… Durant 30 ans de sa vie, et au prix de nombreux sacrifices.

Que faire d’un tel passé, lorsqu’on devient soi-même une adolescente rebelle ? Et dans quelle mesure un père résistant peut-il, à son tour,  appréhender la dissidence de sa propre fille ? 

J’ai eu une adolescence très rebelle, et je me suis révoltée très fortement. C’est-à-dire que j’étais complètement punk, et que j’aimais être dans la marge. Ma mère en était très inquiète, mais cela ne faisait pas du tout peur à mon père. Je pense que d’une certaine manière, il comprenait ma colère, et qu’il avait confiance dans l’idée qu’un jour, elle se traduise par une attitude positive. Il a quelque chose que les enfants ont, c’est une intolérance totale face à l’injustice, et il l’a toujours, alors qu’il a désormais 94 ans, aujourd'hui.

L'exposition "Adolfo Kaminsky, faussaire et photographe" est visible au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme jusqu'au 19 Avril.

Bibliographie

Adolfo Kaminsky. Changer la donne CollectifÉditions Cent Mille Milliards, 2019

Intervenants
L'équipe
Production
À venir dans ... secondes ...par......