LE DIRECT
Vincent Dieutre

Vincent Dieutre : "J'étais fasciné par les danses macabres"

5 min
À retrouver dans l'émission

Dans quelle mesure l’atmosphère d’une ville, conjuguée à la présence d’un grand-père mélomane, peut-elle influencer un enfant ? Souvenirs d’une Normandie grise, mystérieuse et chargée d’Histoire avec le réalisateur Vincent Dieutre, qui prépare actuellement son nouveau film « St Just ».

Vincent Dieutre
Vincent Dieutre Crédits : Valerio Pennicino - Getty

Son DEA de cinéma à l'Idhec (aujourd'hui la Femis) portait sur l'esthétique de la confusion, et ses films toujours nous mènent dans des lieux empreints d'Histoire et de grâce. Et si cet attrait pour les traces prenait source dans la Normandie de son enfance ?

La ville de Rouen était encore très grise et très clivée socialement... Je m'y promenais en compagnie de mon grand-père. Je me souviens d'une frise montrant une danse macabre située dans l'actuelle école des Beaux-Arts, qui évoquait chez moi l'idée de finitude et de nombreuses paniques nocturnes... J'étais alors fasciné par l'histoire de la peste et des épidémies... par le fait que ça ait existé.

Auteur des films Leçons de ténèbres, Rome désolée et Fragments sur la grâce, Vincent Dieutre prépare actuellement le tournage de son prochain film consacré à St Just.

Intervenants
L'équipe
Production
À venir dans ... secondes ...par......