LE DIRECT
Yan Pei Ming devant le portrait de Courbet, dans l'atelier Courbet à Ornans

Yan Pei-Ming : "J'étais un enfant très timide..."

5 min
À retrouver dans l'émission

Un pays maoïste et fermé, une mère dévouée et un enfant timide… qui trouve dans la peinture le moyen de s’exprimer. Souvenirs sensibles d’une enfance rêveuse avec Yan Pei-Ming, à l’occasion de ses expositions au musée Courbet d'Ornans, ainsi qu'au musée d'Orsay et au Petit Palais.

Yan Pei Ming devant le portrait de Courbet, dans l'atelier Courbet à Ornans
Yan Pei Ming devant le portrait de Courbet, dans l'atelier Courbet à Ornans Crédits : Sophie Bober - Radio France

Loin de la Bourgogne où il a élu domicile, et loin des musées et galeries qui désormais le consacrent, l'enfance de Yan Pei-Ming s'est déroulée en Chine. Le pays est alors fermé, maoïste, et l'enfant y est un élève timide et taiseux : 

J'ai toujours eu besoin de trouver un autre langage, loin des paroles. J'étais un enfant très timide...

Proche de sa mère, aussi, qui économisait sur son salaire pour lui offrir ses premiers pinceaux  : 

A l'époque, je peignais tous les jours, des toiles naïves ou naturalistes... Je passais tous mes étés à la campagne chez ma grand-mère, et grâce à ma mère, je pouvais peindre et commencer à être un artiste. C'était une personne extraordinaire, et je viens de la perdre. Elle ne connaissait pas l'art, mais elle m'a toujours soutenu. 

Dès l'enfance, l'artiste prend conscience de la précarité de la vie :

Dans la guerre, l'enfant ne compte pour rien. J'ai toujours eu au fond de moi le sentiment  d'être blessé par notre époque. Si je ne peux pas arrêter la guerre, j'ai sans cesse envie de témoigner de cette part de fragilité.

Il s'échappe de Chine pour se rendre en France, où l'un de ses premiers voyages fut pour Ornans, à l'atelier de Gustave courbet où il expose cette année.

Le musée Courbet d'Ornans propose l'exposition "Yan Pei-Ming face à Courbet" à Ornans, jusqu'au 30 septembre. A Paris, le musée d'Orsay expose "Un enterrement à Shanghai" du 1er octobre au 12 janvier 2020, alors que le Petit Palais propose "Yan Pei-Ming / Courbet, Corps à corps" jusqu'au 19 janvier, à l'occasion du bicentenaire de la naissance de Gustave Courbet. 

Intervenants
L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......