LE DIRECT

Au rythme de la science des calendriers

1h
À retrouver dans l'émission

Le début d'année se conjugue toujours avec quelques traditions comme les voeux, bien sûr, et l'achat d'un nouvel agenda ou du calendrier de l'année! Généralement utilisé comme un outil professionnel, propre à nous donner des répères, celles des célébrations civiles ou religieuses, des durées, des cycles, comme celui des saisons, le calendrier est également porteur d'un passé plusieurs fois millénaire, une connaissance des astres et de l'astronomie qui a agité le cerveau de nombreux scientifiques, car depuis des lustres, l'homme a toujours été obsédé par la maîtrise du temps. Et c'est cette science des calendriers que nous allons, aujourd'hui, scruter, à la croisée des considérations religieuses, politiques ou culturelles. Un pan de l'histoire des civilisations, riche en découvertes, en erreurs aussi, en tâtonnements et en progrès, une évolution qui nous permet, aujourd'hui, d'avoir une idée claire du temps et nous donne le sentiment d'en maîtriser les principaux rouages ! Mais est-ce bien le cas ? Pour entrer dans cette histoire de la mesure du temps, j'ai le plaisir d'accueillir deux scientifiques : Patrick Rocher, astronome de l'Institut de Mécanique céleste et de calcul des éphémérides (IMCCE), à l'Observatoire de Paris, un des auteurs du livre L'Astronomie au service de tous , édité par l'Observatoire l'an dernier, et collaborateur de la revuel'Astronomie . - et en duplex de nos studios de France Bleu Alsace à Strasbourg, Jean Lefort, ancien professeur de mathématiques, et collaborateur de l'Institut de recherche sur l'Enseignement des mathématiques de Strasbourg. Il est l'auteur de La saga des calendriers paru aux éditions Belin. Puis vers 14h48, nous joindrons par téléphone, aux Etats-Unis, l'un des astronomes français les plus connus, surtout depuis son dernier article signé dans la célèbre revue Nature , en juin 2009. Un article qui annonce une possible collision entre Mercure, Mars, Vénus et la Terre, d'ici un milliard d'années. Une éternité, diront certains, mais une révélation scientifique immédiate exceptionnelle. L'auteur de cette étude, Jacques Laskar, nous expliquera comment avec Mickael Gastineau, ils sont parvenus à un tel résultat !

Intervenants
  • Ancien professeur de mathématiques et ancien animateur à l'Institut de Recherche sur l'enseignement des Mathématiques de Strasbourg.
  • Astronome, directeur de recherche CNRS, directeur de l’Institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides à l’Observatoire de Paris, membre de l’Académie des Sciences et du Bureau des longitudes
L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......