LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Charles-Adolphe Wurtz, un chimiste engagé au temps de la Commune

58 min
À retrouver dans l'émission

N. Pigeard-Micault, A. Luneau, P. Laudenbach, C. Kounelis
N. Pigeard-Micault, A. Luneau, P. Laudenbach, C. Kounelis Crédits : Catherine Donné - Radio France

" Ses yeux vifs et pétillants, sa bouche fine et pincée ont une mobilité extrême grâce à laquelle sa physionomie change vingt fois d'expression par seconde. Il marche droit, la tête haute, l'air dégagé, tenant d'une main un jonc souple et élégant, auquel il fait exécuter toutes sortes d'évolution, tandis que de l'autre il caresse complaisamment ses favoris". Tel est un des portraits dressés de Charles-Adolphe Wurtz par un de ses contemporains, Paul Labarthe.

Chimiste, médecin, issue d’une famille protestante luthérienne, Wurtz fait partie de ces personnages qui ont marqué leur temps, connu et respecté, mais dont notre mémoire collective n’a pas gardé de traces. Un nouvel inconnu au Panthéon de l’histoire des sciences, un homme singulier qui fut doyen de la faculté de médecine de Paris sous Napoléon III, la guerre franco-prussienne et sous la Commune. Un savant et professeur atypique, qui sut désarmorcer les conflits qui ont secoué la faculté de médecine durant cette période, un homme qui contribua à l'émergence de la chimie atomiste, et fut un soutien des femmes pour leur entrée dans l'enseignement supérieur et leur accession à la profession de médecin. Immersion dans la vie de ce scientifique, avec nos deux invitées, Natalie Pigeard-Micault , auteur du livre Charles-Adolphe Wurtz, un savant dans la tourmente , paru aux éditions Hermann, docteur en épistémologie des sciences, ingénieure d’études au CNRS pour le musée Curie, et Catherine Kounelis , directrice de la documentation et des ressources historiques de l'ESPCI Paristech (Ecole supérieure de physique et de chimie industrielles de la Ville de Paris).Une émission émaillée de textes lus en direct du studio 167 de France Culture par le comédien Philippe Laudenbach. Puis, en seconde période d’émission, vers 14h48, entretien avec l'historien des sciences Denis Guthleben , attaché scientifique au Comité pour l’histoire du CNRS, à propos de son dernier livre paru chez Armand Colin, co écrit avec Odile Le Faou, Une course pour la vie. L'AFM, et la recherche biologique et médicale , l'histoire de l’association française contre les myopathies, qui débute en 1958 et marquée par l'aventure du téléthon qui fête ses 25 ans cette année.

Intervenants
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......