LE DIRECT

Jean Rostand et le nucléaire

57 min
À retrouver dans l'émission

A. Luneau, J-L Fischer, A. Dubois, C. du Chéné
A. Luneau, J-L Fischer, A. Dubois, C. du Chéné Crédits : Catherine Donné - Radio France

"Même 'science et conscience' n'a pas de quoi nous rassurer pleinement. Si elle n'est pas 'ruine de l'âme', elle peut être ruine de quelque chose ". Ainsi parlait le biologiste Jean Rostand, dans une de ses nombreuses maximes que l'on peut retrouver dans le dernier livre d'Alain Dubois, Jean Rostand, un biologiste contre le nucléaire , paru aux éditions Berg International.

Spécialiste des batraciens, écrivain scientifique, moraliste, Jean Rostand était ‘un trublion excité’ pour certains, un scientifique amoureux de la vérité et inquiet pour l’humanité, pour d'autres. Un homme de caractère qui craignait les risques atomiques et les mutations engendrées par des radiations, et le disait ouvertement sans mâcher ses mots. En biologiste, il avait choisi de donner la priorité à l’héritage sacré de la vie, et de s’élever contre les dangers qui guettent l’humanité.

C’est l’histoire d’un biologiste engagé contre les méfaits de la science et du nucléaire en particulier, d’un homme inquiet par les utilisations destructrices des découvertes scientifiques. Un parcours remis sur le devant de la scène par un autre biologiste, ancien élève de Rostand, Alain Dubois , professeur au Museum national d’histoire naturelle, qui réédite des textes de Jean Rostand et les commente. A ses côtés, en direct du studio 1061 de France Culture , le chercheur Jean-Louis Fischer , ancien chargé de recherche au CNRS et membre de l'Académie international d'histoire des sciences, auteur notamment d'une anthologie de textes de Rostand, parue en 1987 à La Découverte, Confidences d'un biologiste et du Pour la Science spécial Jean Rostand, intitulé Jean Rostand, un biologiste engagé , numéro spécial n°7 (Mai-Août 2001). Une émission émaillée d’archives sonores.

Elisabeth Daynès dans son laboratoire
Elisabeth Daynès dans son laboratoire Crédits : D.R.

Puis, en seconde partie d’émission, vers 14h48, notre reporter Céline Du Chéné nous livrera sa carte blanche du mois. Une superbe intrusion dans l’univers d'Elisabeth Daynès , sculptrice, paléo-artiste, qui se livre à la reconstitution de visages d'hommes et de femmes préhistoriques.

Elizabeth Daynès reconstitue le visage et le corps de nos très lointains ancêtres à partir de leur crâne et de leur squelette. Le célèbre visage de l’australopithèque Lucie, telle qu’on le connaît, c’est elle. Celui de Toutankhamon, c’est elle aussi ! Elle travaille en étroite collaboration avec des anthropologues, des archéologues, des anatomistes et aussi des criminologues.

Elle expose, en ce moment, ses oeuvres sur le thème "L'identité retrouvée" , jusqu'au 23 septembre 2012, au Musée de la préhistoire d'Ile de France à Nemours, et participe à un colloque scientifique intitulé " Le visage remodelé" qui se déroulera les 10 et 11 mai à Dammaries-Les-Lys, dans l'auditorium des archives départementales.

Intervenants
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......