LE DIRECT

La mémoire à la croisée des sciences

58 min
À retrouver dans l'émission

D. Peschanski et Y. Burnod
D. Peschanski et Y. Burnod Crédits : Catherine Donné - Radio France

Du temps de Marc Bloch ou de Maurice Halbwachs, les historiens discutaient avec d'autres chercheurs de disciplines différentes et croisaient leur savoir. Puis les temps ont changé, provoquant un renfermement de chacun sur son domaine. Mais quant on scrute la mémoire et ses arcanes, la nécessité de faire se rejoindre des chercheurs et des talents variés devrait éclater comme une évidence ! Car la mémoire n'est pas seulement un objet des sciences sociales, ou des seules sciences du vivant, elle est un tout ! A la croisée de nombreuses disciplines, histoire, philosophie, neuroscience, anthropologie, sociologie, science politique, neuropsychiatrie, neuro-imagerie, psychanalyse, architecture, performance studies, cultural studies, et des directeurs de mémoriaux, notre compréhension de la mémoire et nos connaissances de ses mécanismes s'éclairent sous un jour nouveau. Denis Peschanski a fait le pari que d'une double confrontation, transdisciplinaire et transprofessionnelle, devait naître une meilleure connaissance des phénomènes mémoriels. Richesse des échanges dans cette volonté de faire se rencontrer et discuter des chercheurs d’une même communauté scientifique, une recherche nouvelle est en train de naître et qui révolutionne l’étude de la mémoire et de sa transmission. « La mémoire à la croisée des sciences », en direct de France Culture, avec deux invités, Denis Peschanski , directeur de recherche au CNRS, responsable du programme franco-américain « mémoire et mémorialisation », et responsable également de Matrice, équipement d’excellence. Il a dirigé la publication du livre Mémoire et mémorialisation ( volume 1), De l'absence à la représentation , paru chez Hermann, et avec le neuroscientifique Yves Burnod ,directeur de recherche à l'Inserm, au laboratoire d'Imagerie fonctionnelle, Faculté de médecine Pierre et Marie Curie à Paris. Une première partie d’émission émaillée d’archives sonores de l’Ina choisies par Anahi Morales et Sophie Rielland .

Puis en seconde partie, vers 14h48, en partenariat avec le magazine Pour la science , Marion Thomas , maître de conférences en histoire des sciences et de la santé à la Faculté de médecine de l’Université de Strasbourg, sera avec nous, pour parler de son article intitulé « L’instinct maternel sous la IIIe République » , à retrouver dans le dernier numéro de Pour la science . L’histoire de l’utilisation possible des études naturalistes de l’époque dans les discours politiques.

Intervenants
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......