LE DIRECT
La biologiste Rachel Carson chez elle en 1962.

Rachel Carson et le "Printemps silencieux" : la biologiste qui avait prédit la catastrophe écologique à venir

59 min
À retrouver dans l'émission

Icône de l'écologie, figure phare aux Etats-Unis, Rachel Carson a marqué l'histoire de son pays. On dit de son livre "Silent spring" sorti avec fracas en septembre 1962 qu'il fut, après "La case de l'oncle Tom" celui qui provoqua une remise en question majeure de la société américaine.

La biologiste Rachel Carson chez elle en 1962.
La biologiste Rachel Carson chez elle en 1962. Crédits : Alfred Eisenstaedt - Getty

Dans cet ouvrage choc, la biologiste de renom dénonçait les méfaits terribles de l’utilisation inconsidérée des pesticides et autres produits chimiques ! Il s'agit d'une enquête de plus de vingt ans menée par Rachel Carson et étayée de nombreux rapports et études de scientifiques, un cri d’alarme que cette femme, déjà connu pour ses ouvrages sur le monde marin et la pollution environnementale, décida de lancer en son temps. Face à elle, les lobbies de l'agro-industrie et les scientifiques pris dans cette science de la chimie réagirent avec violence.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Traitée de « défenseur fanatique du culte de l’équilibre de la nature  », ou encore de « femelle hystérique et émotive » par ces tenants de l’industrie chimique, elle subit les pires attaques et calomnies. Mais la vérité de ces écrits eut gain de cause, et elle finit même par obtenir l’interdiction du fameux DDT en Amérique.

Selon le démocrate américain Al Gore, en préface du livre qui ne cesse d'être réédité, véritable best seller, « lorsque Rachel Carson est décédée au printemps 1964, on savait déjà que sa voix ne s’éteindrait jamais. Elle n’avait pas seulement réveillé la nation américaine, mais le monde entier. On peut considérer à bon droit la publication de *Printemps silencieux * comme la naissance du mouvement écologiste ».

C’est l’histoire de cette femme, tenace, que nous vous racontons, aujourd’hui, en partenariat avec le magazine Pour la science , avec l’historienne des sciences et de l’environnement Valérie Chansigaud , chercheuse associée au laboratoire Sphere (science, philosophie, histoire) du CNRS et de l’Université Paris-Diderot. Elle signe un article très riche dans le magazine Pour la science  et intitulé « Comment on a déclaré la guerre au DDT » . Elle est aussi l'auteur du livre Des hommes et des oiseaux , Delachaux et Niesltlé. Et en compagnie de Patrick Matagne, maître de conférences à l’Université de Poitiers/IUFM Poitou-Charentes, chercheur au laboratoire "ruralités" de cette université, et auteur notamment du livre Comprendre l’écologie et son histoire  , paru chez Delachaux et Niestlé, et Naissance de l'écologie , Ellipses. Emission émaillée de la lecture d'extraits du livre Printemps silencieux  de Rachel Carson grâce à la comédienne Marina Moncade .

Puis en seconde partie d’émission, vers 14h48, tout en restant sur ce thème de l'environnement et de sa biodiversité, regard jeté sur les grandes expéditions naturalistes autour du monde lancées depuis 2006 par le Museum national d’histoire naturelle de Paris, avec Pro natura et l’IRD.

A la veille de son départ pour la Papouasie Nouvelle Guinée, nous recevons Philippe Bouchet , professeur au Museum, spécialiste de la systématique des invertébrés marins, et l’un des responsables du projet "La planète revisitée". Il nous expliquera les enjeux, les espoirs et les impacts de ces travaux scientifiques menés sur le terrain par une équipe pluridisciplinaire de chercheurs.

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......