LE DIRECT

Théodore Monod, l'infatigable scientifique du désert

57 min
À retrouver dans l'émission

Aude Pivin, Olivier Cruveillier, Ambroise Monod, Brigitte Zanda
Aude Pivin, Olivier Cruveillier, Ambroise Monod, Brigitte Zanda Crédits : C. Donné - Radio France
Aude Pivin, Olivier Cruveiller, Ambroise Monod, Brigitte Zanda C. Donné © Radio France *"L'océan d'écume qui frange la baie du Lévrier est la ligne ténue séparant deux océans, celui de l'eau et celui du sable, l'Atlantique et le Sahara. L'équilibre, sur cette mince cloison, est instable : de quel côté vais-je tomber ?"* , telle fut la question que Théodore Monod se posa dans les débuts de sa carrière scientifique. Ce fou du désert, connu pour ses marches extrèmes, jusqu'à 900 kilomètres à pied, sans un point d'eau référencé sur sa route, était aussi un amoureux de l'océan, un spécialiste des crustacés. Mais c'est sa vocation d'explorateur du désert qui va en faire un homme connu et reconnu, un savant dont les recherches ont enrichi nos connaissances et les collections du Museum national d'histoire naturelle de Paris. Il n'était pas un aventurier, mais un chercheur ! Un savant, un érudit, naturaliste, botaniste, géologue, archéologue, explorateur et humaniste, sans oublier le philosophe et penseur de la vie qu'il fut aussi ! A l'occasion de la sortie du livre intitulé *Théodore Monod, archives de vie* , co-dirigé par Ambroise Monod, son plus jeune fils, et Mauricette Berne, archiviste paléographe, aux éditions du Chêne en partenariat avec le Muséum national d’histoire naturelle de Paris, et alors que se donne à voir, jusqu’au 17 janvier 2011, une exposition sur Théodore Monod et la biodiversité, au Cabinet d'histoire du jardin des plantes, nous vous proposons aujourd'hui la redécouverte de cet homme, mort le 22 novembre 2000, à l’âge de 98 ans. Avec **Ambroise Monod** , et **Brigitte Zanda** , cosmochimiste au laboratoire de minéralogie et de cosmochimie du Museum, auteur avec Théodore Monod du livre *Le fer de Dieu, histoire de la météorite de Chinguetti* , paru chez Actes Sud en 1992. Et avec la présence de comédien **Olivier Cruveiller** .
pour la science
pour la science Crédits : Radio France
Puis, en seconde partie d’émission, vers 14h48, en partenariat avec le magazine mensuel « Pour la science », nous porterons notre regard sur le port de Pharos, à Alexandrie ; mythique port, redécouvert au début du XXe siècle par un ingénieur français Gaston Jondet, tombé dans l’oubli, menacé aujourd’hui, et dont nous parlerons avec la journaliste **Aude Pivin** . Elle signe, avec l’historien des sciences Josquin Debaz, un article intitulé *" Le port antique de Pharos toujours submergé" * dans le dernier numéro de **Pour la science** , une histoire fascinante.
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......