LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Fabien Guillemot vérifie les cellules après une bio impression au laser au laboratoire Biotis de l’INSERM

Bio-impression : l'avènement de l’humain en pièces détachées ?

58 min
À retrouver dans l'émission

Comment fonctionne la bio impression ? Quelles sont ses limites ? Quelles questions éthiques soulève-t-elle ?

Fabien Guillemot vérifie les cellules après une bio impression au laser au laboratoire Biotis de l’INSERM
Fabien Guillemot vérifie les cellules après une bio impression au laser au laboratoire Biotis de l’INSERM Crédits : Regis Duvignau - Reuters

L’impression en 3 dimensions est indiscutablement l’une des révolutions techniques de ces dernières années, permettant à tout un chacun de construire, d’assembler, de réparer des objets comme bon lui semble. Appliquez maintenant cette technique au corps humain : voici venir l’ère de la bio-impression, où comment construire, assembler, réparer des tissus ou des organes à partir d’une imprimante. Une technologie qui promet de complètement bouleverser la méthodologie chirurgicale autant que l’industrie pharmaceutique ou cosmétique.

Bio-impression : est-ce l’avènement de l’humain en pièces détachées ? C’est le problème que nous allons tenter de résoudre dans l’heure qui vient. Bienvenue dans La Méthode scientifique.

Et pour parler de ce nouveau continent, encore un cette semaine, de l’ingénierie bio-médicale. Pour en parler, Jean-Charles Duclos-Vallée, professeur d’hépatologie à l’Université Paris Sud, et vice-président de CellSpace, association consacrée à la construction d’organes par bio-ingénierie et nous sommes en duplex depuis les locaux de nos confrères de France Bleu Aquitaine à Bordeaux avec Jean-Christophe Fricain, directeur de recherche en bio-ingénierie tissulaire à l’Inserm.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Les références musicales :

Générique du début : "Music to watch space girls by" par Leonard Nimoy

Générique de fin : "Bergschrund" par DJ Shadow

Chroniques
16H00
4 min
La Recherche montre en main
La Recherche montre en main : Yousra Bekhti
Intervenants
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......