LE DIRECT
Marie Curie

Femmes de science : marche à l’ombre

58 min
À retrouver dans l'émission

.

Marie Curie
Marie Curie Crédits : CC

Le hasard du calendrier fait bien les choses, à moins que ce ne soit l’air du temps. Jocelyn Bell Burnell vient de recevoir un prix de 3 millions de dollars, le Breakthrough Prize, pour sa contribution à la découverte des pulsars, cette même contribution qui a valu en 1974 un prix Nobel à Anthony Hewish et Martin Ryle mais pas à elle. Cette réappropriation des découvertes scientifiques féminines par des chercheurs masculins a un nom. On parle d’effet Matilda. Les exemples sont nombreux, d’Ada Lovelace à Jocelyn Bell Burnell en passant par la française Marthe Gautier, la première à identifier les cause du syndrome de Down, à savoir la trisomie 21.

Femmes de sciences : marche à l’ombre : c’est le problème qui va occuper La Méthode scientifique dans l’heure qui vient.

Et pour évoquer ce problème non seulement de représentation des femmes dans les hautes sphères de la recherche scientifique, mais surtout celui de la reconnaissance de leurs contributions, nous avons le plaisir de recevoir Anne-Marie Kermarrec, chercheuse en informatique et directrice de recherche INRIA et Nicolas Witkowski, physicien, écrivain et éditeur, auteur notamment de « Trop belles pour le Nobel, les femmes et la science » aux éditions du Seuil.

Le reportage du jour

Rencontre avec Marthe Gautier, scientifique française qui, la première, a identifié la présence d’un chromosome supplémentaire chez les personnes atteintes du Syndrome de Down menant à la découverte de la Trisomie 21. Cette découverte a été possible grâce à son apprentissage dans les années 1950 à Harvard d’une technique alors non pratiquée en France : la culture cellulaire. Son rôle déterminant dans cette découverte majeure a été dévalué. Elle est une des incarnations françaises de l’Effet Matilda et nous raconte à partir de son séjour américain, son parcours scientifique. Par Antoine Beauchamp :

Écouter
10 min
LA_METHODE_SCIENTIFIQUE - Reportage Marthe Gautier "trisomie 21"

Ce reportage n'aurait pas été possible sans l'aide de Seraya Maouche de l'association "Ethique et intégrité". Qu'elle soit ici remerciée.

Le fil de l'émission

Les références musicales

Le titre du jour : Matilda, Matilda par Robert Mitchum

Générique du début : Music to watch space girls by par Leonard Nimoy

Générique de fin : Bergschrund par DJ Shadow

Sur le même thème

Intervenants
  • Physicien, écrivain, éditeur
  • Chercheuse en informatique et directrice de recherche Inria. Fondatrice et dirigeante de la startup Mediego qui offre des services de personnalisation de contenus pour les médias.
À venir dans ... secondes ...par......