LE DIRECT
"Dans les années 50, on avait montré déjà que plus une foule se densifie, moins elle se déplace vite. Cela s'appelle le diagramme fondamental et cela relie la densité et la vitesse de déplacement d'une foule." Mehdi Moussaïd

Emportés par la foule

57 min
À retrouver dans l'émission

Comment modéliser la foule ? Pourquoi s’y intéresser ? À quoi ça sert ? Qu’est-ce que ça nous apprend ?

"Dans les années 50, on avait montré déjà que plus une foule se densifie, moins elle se déplace vite. Cela s'appelle le diagramme fondamental et cela relie la densité et la vitesse de déplacement d'une foule." Mehdi Moussaïd
"Dans les années 50, on avait montré déjà que plus une foule se densifie, moins elle se déplace vite. Cela s'appelle le diagramme fondamental et cela relie la densité et la vitesse de déplacement d'une foule." Mehdi Moussaïd Crédits : CC / photo_collection

C’est quoi, la foule ? Une multitude de personnes rapprochées les unes des autres. Certes. Mais pourquoi une multitude de personne ne se comporte-t-elle pas comme une multitude d’individualités, mais comme un ensemble, un groupe régi par ses propres lois, des lois qui changent en fonction de sa densité. Etudier la foule, c’est convoquer la mécanique des fluides, la physique, la biologie comportementale, les sciences cognitives. Et si un mouvement est assimilable à une information, il est intéressant en cette époque qui est la nôtre d’étudier la propagation d’une information dans un groupe massif comme par exemple sur un réseau social.

Emportés par la foule : c’est le programme collectif qui est le nôtre pour l’heure qui vient.

Et pour parler de cet étrange ensemble que constitue une foule, nous avons le plaisir de recevoir aujourd’hui Mehdi Moussaïd, chercheur en sciences cognitives au Max Planck Institute à Berlin, auteur de « Fouloscopie, ce que la foule dit de nous » aux éditions HumenSciences.

Le reportage du jour

Rencontre avec Nicolas Chaverou, co-fondateur de Golaem une start-up rennaise qui développe depuis une dizaine d’années un logiciel permettant la simulation numérique de foules pour des effets spéciaux. On retrouve les foules créés grâce à Golaem Crowd dans la “Game Of Thrones”, les blockbusters “Black Panthers” ou Thor et des jeux vidéo. Par Antoine Beauchamp :

Écouter
9 min
LA_METHODE_SCIENTIFIQUE - reportage Antoine Beauchamp/ Nicolas Chaverou Golaem Crowd

Le fil de l'émission

Les références musicales

Le titre du jour : "La foule" par Edith Piaf

Le générique de début : "Music to watch space girls by", par Leonard Nimoy

Le générique de fin : "Says" par Nils Frahm

Intervenants
  • Chercheur en sciences cognitives au Max Planck Institute de Berlin
À venir dans ... secondes ...par......