LE DIRECT
Vue d'artiste d'un satellite GPS-IIRM en orbite

Galileo : pourquoi faut-il un GPS européen ?

58 min
À retrouver dans l'émission

A quoi nous servira le projet Galileo ?

Vue d'artiste d'un satellite GPS-IIRM en orbite
Vue d'artiste d'un satellite GPS-IIRM en orbite Crédits : Creative Commons

Il y a un mois, presque jour pour jour, le système de navigation et de positionnement européen GALILEO déployait ses tous premiers services opérationnels. La mise en service complète de ce réseau de 30 satellites censé concurrencer le GPS américain n’interviendra qu’en 2020. Il devrait permettre de localiser les appareils, comme les téléphones, qui lui sont connectés avec une précision d’un mètre contre 15 mètre pour l’actuel GPS. L’histoire de Galileo, c’est à la fois un défi technologique, des enjeux économiques colossaux et surtout, une question de souveraineté européenne.

Galiléo : pourquoi faut-il un GPS européen ? C’est le problème que La Méthode scientifique va tenter de résoudre dans l’heure qui vient.

Et pour en parler avec une précision millimétrique, La méthode scientifique a le plaisir d’accueillir Jonathan Chenal, ingénieur responsable de développement en géodésie spatiale à l’IGN, l’Institut de Géographie National, et collaborateur du projet Galileo et Jean-Marc Piéplu, ingénieur et enseignant en mécanique spatiale à Sup’AERO, manager du programme EGNOS depuis 2012 au sein de l’Agence du GNSS européen.

Vendredi dernier, le Point consacrait un article à Galileo intitulé « Arme de souveraineté massive », avec ce surtitre : « combattu de toutes parts depuis près de 20 ans, le système européen de localisation par satellite marque le réveil technologique du vieux continent. Enfin ! ». Est-ce que vous partagez ce point de vue ?

  • Réécoutez l'interview de Christophe Salomon sur les horloges atomiques :
Écouter
4 min
LA_METHODE_SCIENTIFIQUE - Reportage Pharao Galiléo

Le fil de l'émission

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Les références musicales :

Le titre du jour : “Sleeping satellite” par Tasmin Archer

Générique du début : "Music to watch space girls by" par Leonard Nimoy

Générique de fin : "Bergschrund" par DJ Shadow

Intervenants
  • ingénieur responsable de développement en géodésie spatiale à l’IGN
  • Manager du programme EGNOS depuis 2012 au sein de l’Agence du GNSS européen.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......