LE DIRECT
Système de radiothérapie de l'IGR

Hadronthérapie, l’oncologie à la vitesse de la lumière

58 min
À retrouver dans l'émission

Qu'est-ce que l'hadronthérapie ? Pourquoi faire appel à l’hadronthérapie plutôt qu'à la radiothérapie classique ? Quels types de cancers peut-elle traiter ?

Système de radiothérapie de l'IGR
Système de radiothérapie de l'IGR Crédits : CC

Si la recherche contre le cancer continue à faire d’indéniables progrès, notamment dans le traitement des tumeurs résistantes, l’une des pistes les plus prometteuses en ce sens, est sans conteste l’hadronthérapie. Il s’agit d’une forme alternative de radiothérapie, qui utilise des noyaux atomiques, comme des protons ou des ions carbone, au lieu de photons de haute énergie. L’un des avantages certains, c’est une précision infiniment plus grande, qui permet notamment de cibler des tumeurs résistantes ou sensibles, lorsqu’elles sont à proximité d’organes vitaux. Mais un obstacle de taille demeure : son coût. 

Hadronthérapie, l’oncologie à la vitesse de la lumière : c’est le problème dont nous allons nous saisir dans l’heure qui vient.

Et pour tout comprendre à ces nouvelles techniques de radiothérapie très prometteuses, nous avons le plaisir de recevoir aujourd’hui Jacques Balosso, radiothérapeute, et professeur à l’université de Grenoble, détaché à Caen pour coordonner le programme ARCHADE et fondateur du projet France Hadron, et Claire Rodriguez-Lafrasse, professeure des universités et praticienne hospitalière en biochimie/biologie moléculaire à la faculté de médecine de Lyon Sud.

Le reportage du jour

Rencontre avec Rémi Dendale, responsable du centre de protonthérapie de l’Institut Curie à Orsay. Comment soigner des mélanomes de l’oeil et des tumeurs cérébrales avec des faisceaux de protons ? Par Antoine Beauchamp :

Écouter
8 min
LA_METHODE_SCIENTIFIQUE - Reportage Rémi Dendale centre de protonthérapie de l'Institut Curie d'Orsay

Le fil de l'émission

Les références de l'émission

Le titre du jour : Protons, neutrons, electrons par Cat Empire

Générique du début : Music to watch space girls by par Leonard Nimoy

Générique de fin : Bergschrund par DJ Shadow

Chroniques

16H52
4 min

La Recherche montre en main

Amélioration des traitements d’hadronthérapie par le biais de nanoparticules métalliques
Intervenants
  • Professeur à l’université Joseph Fournier de Grenoble. Cancérologue, radiothérapeute, chef du service de radiothérapie du CHU de Grenoble.
  • Enseignant-chercheur, directrice de l’équipe Radiobiologie cellulaire et moléculaire à l’Institut de Physique Nucléaire de Lyon de l’Université Claude Bernard.
À venir dans ... secondes ...par......