LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
La sonde Hayabusa-2 a ramené près de 5 grammes de poussières prélevés sur l'astéroïde Ryugu.

Hayabusa 2 : un astéroïde et des poussières

58 min
À retrouver dans l'émission

Comment les équipes spécialisées dans le monde entier s'organisent pour se répartir et analyser parallèlement ces micro-échantillons de Ryugu ? Qu’est-ce qu'on attend de ces analyses ? Quelle prolongation de mission pour Hayabusa-2 ?

La sonde Hayabusa-2 a ramené près de 5 grammes de poussières prélevés sur l'astéroïde Ryugu.
La sonde Hayabusa-2 a ramené près de 5 grammes de poussières prélevés sur l'astéroïde Ryugu. Crédits : DLR German Aerospace Center

Le 5 décembre 2020, après un long voyage, se posait dans un désert du sud de l’Australie une capsule contenant des poussières d’une valeur scientifique inestimable. Prélevés sur l’astéroïde Ryugu dans le cadre de la mission japonaise Hayabusa 2, ces 5 grammes de matière carbonée pourraient nous apporter de précieuses informations sur la formation de notre système solaire. C’est de cette grande réussite et des attentes que suscitent l’analyse de ces échantillons dont nous allons parler aujourd’hui. 

Hayabusa-2 : un astéroïde et des poussières, c’est le voyage pour l’heure qui vient, bienvenue dans la Méthode scientifique.

Et pour parler de toutes ces questions nous avons le plaisir de recevoir aujourd’hui Antonella Barucci, astrophysicienne, planétologue au Laboratoire d’études spatiales et d’instrumentation physique (le LESIA) l’Observatoire de Paris et vous êtes notamment co investigatrice pour la mission Hayabusa 2. Et avec nous également Zahia Djouadi, maître de conférence à l’Institut d’Astrophysique Spatiale du CNRS et de l’Université Paris Saclay et membre de l’équipe “Astrochimie et origines”.  Vous êtes également impliquée dans une équipe de recherche qui va travailler sur les échantillons d’Hayabusa 2

Le reportage du jour

Reportage à l’ Institut de Minéralogie, de Physique des Matériaux et de Cosmochimie du MNHN autour de la NanoSIMS. Cet instrument, financée par le CNRS, l’INSU, la Région Île-de-France, le Ministère délégué à l'Enseignement supérieur et à la Recherche et le MNHN, est un microscope géant capable de scruter finement la composition chimique des poussières d’astéroïdes. Jérome Aléon, de l’équipe chimie, Mathieu Roskosz, de l’équipe minéralogie des grains et Laurent Remusat, de l’équipe matière organique insoluble, se préparent à recevoir de la JAXA le fragment de Ryugu.  Par Céline Loozen :

Écouter
6 min
LA_METHODE_SCIENTIFIQUE - BOB Reportage Celine

Les bases documentaires

Retrouvez le thread de cette émission sur le fil Twitter de La Méthode scientifique.

Premières nouvelles de la récolte d’Hayabusa-2 (Sciences et Avenir, 2020)

Hayabusa-2 a capturé 2 images magistrales de la Terre (Numerama, 2020)

Objectif zéro contamination spatiale  (La Croix, 2020)

Osiris-Rex : que se passera-t-il pour l’échantillon de Bennu une fois arrivé sur Terre ? (Numerama, 2020)

Retour de la sonde #Hayabusa2 sur #Terre : de la poussière d’astéroïde plein les yeux (The Conversation, 2020)

L’astéroïde Bennu éjecte des roches de sa surface à la manière d’une comète (Sciences et Avenir, 2020)

Comment remonter aux origines des astéroïdes Bennu et Ryugu ? (CNES, 2020)

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Les références musicales 

Le titre du jour : "First Snow" par Emancipator

Le générique de début : "Music to watch space girls by" par Leonard Nimoy

Le générique de fin : "Says" par Nils Frahm

Chroniques
16H02
3 min
Le Journal des sciences
Variant de SARS-CoV-2 : quelles sont les raisons de l'inquiétude ?
Intervenants
  • Planétologue, astrophysicienne au laboratoire d'études spatiales et d'instrumentation en astrophysique (LESIA) de l’Observatoire de Paris
  • Chercheuse CNRS à l'Institut d'Astrophysique Spatiale et de l’Université Paris-Saclay
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......