LE DIRECT
Centre de la nébuleuse Trifide. Photo prise par le télescope Hubble.

Il était une fois l’espace, il était une fois la vie

58 min
À retrouver dans l'émission

Que connaît-on de l’apparition de la vie sur Terre, chimiquement parlant ? A quand remonte l’idée d’une chimie organique prébiotique ? D’où est venue l’idée d’une panspermie ? En quoi l’expérience de Miller-Urey a-t-elle consisté ?

Centre de la nébuleuse Trifide. Photo prise par le télescope Hubble.
Centre de la nébuleuse Trifide. Photo prise par le télescope Hubble. Crédits : Subaru Telescope (NAOJ), Hubble Space Telescope, Martin Pugh; Processing: Rober

Il fut un temps où le consensus scientifique penchait vers la soupe, la soupe primordiale, celle des tout débuts de notre planète, où le mélange moléculaire couplé à l'intense rayonnement et de puissants éclairs d'orages primitifs aurait conduit et à l'assemblage des protéines nécessaires à l'apparition de la vie. Mais ça, c'était avant. Avant que l'on ne connaisse mieux les comètes, les météorites, et la chimie prébiotique spatiale. Observation après expérience, un nombre de plus en plus important de ces molécules dites « prébiotiques » semblent avoir pu se former dans le froid interplanétaire, et ce dès les tout débuts du système solaire. Et si, tout compte fait, les prémices de la vie venaient de l'espace ?

Il était une fois l'espace, il était une fois la vie. C'est le programme prébiotique qui est le nôtre pour l'heure qui vient. Bienvenue dans La Méthode scientifique en direct.

Et pour évoquer ces prémices de ce qui, à terme, deviendra sur notre planète, le vivant (et pourquoi pas à ce moment là sur d'autres), nous avons le plaisir de recevoir aujourd'hui Pauline Poinot, biochimiste et chimiste analyste, maîtresse de conférence et chercheuse interdisciplinaire à l'Institut de chimie des milieux et matériaux de Poitiers et Grégoire Danger, maître de conférence au laboratoire de physique des interactions ioniques et moléculaires de L’Université Aix Marseille, CNRS et chercheur associé au Laboratoire d'Astrophysique de Marseille.

Pour aller plus loin

[Thread] Retrouvez aussi les sources de cette émission sur le fil Twitter de La Méthode scientifique.

Les références musicales 

Le titre du jour : "Il était une fois l’espace" par  Jean-Pierre Savelli

Le générique de début : "Music to watch space girls by" par Leonard Nimoy

Le générique de fin : "Says" par Nils Frahm 

Intervenants
  • Biochimiste et chimiste analyste, maître de conférences et chercheuse interdisciplinaire à l’Institut de chimie des milieux et matériaux de Poitiers (IC2MP).
  • Maître de conférences au Laboratoire de physique des interactions ioniques et moléculaires de l’Université d’Aix Marseille/CNRS. Chercheur associé au Laboratoire d’Astrophysique de Marseille (LAM).

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......