LE DIRECT
Jean Malaurie à côté du bateau hydrographique soviétique, au large d'Ouélen, durant son expédition en Tchoukotka, août 1990

Jean Malaurie : l’homme qui parle aux pierres

58 min
À retrouver dans l'émission

Long récit sur sa campagne de 1950-1951 au côté des Inuits du très grand Nord, analyses sur l'Arctique contemporain entre réchauffement et convoitises... Jean Malaurie, invité exceptionnel, dénonce la disparition d'une culture essentielle, celle des Inuits.

Jean Malaurie à côté du bateau hydrographique soviétique, au large d'Ouélen, durant son expédition en Tchoukotka, août 1990
Jean Malaurie à côté du bateau hydrographique soviétique, au large d'Ouélen, durant son expédition en Tchoukotka, août 1990 Crédits : Terre humaine sur Wikipedia

Les Inuits l’ont surnommé « L’homme qui parle avec les pierres ». Lors de ses premières expéditions en Arctique, il s’intéressait en effet surtout à la topographie, aux reliefs, et à la géomorphologie, mais petit à petit, celui qui fut le premier à atteindre, à pied, le pôle Nord géomagnétique en 1951 s’est intéressé, de plus en plus, aux populations, ce qui lui fit dire qu’il est passé « de la pierre à l’homme ». Quel regard porte-t-il sur l’Arctique qui a enregistré il y a quelques semaines des températures de 20 degrés supérieures à la normale, et sur la sauvegarde des peuples Inuits menacés par le réchauffement et l’exploitation des ressources naturelles ?

Jean Malaurie, est le premier des grands invités de cette fin d’année 2016, La méthode scientifique est avec lui pour l’heure qui vient.

Nous n’allons pas faire ici l’affront d’essayer de présenter Jean Malaurie de façon exhaustive, il faudrait pour cela l’heure entière. Tout juste rappeler qu’il publie la 3ème édition de ce magnifique livre aux éditions du Chêne « Ultima Thulé ; de la découverte à l’invasion d’un haut lieu mythique » récit historique, ethnographique, récit d’aventure aussi, un beau livre magnifique et tout à fait recommandé en cette période de fêtes. Il publie également « Arctica, Œuvres 1 ; écosystème arctique en haute latitude » aux éditions du CNRS qui est un ouvrage plus scientifique.

"Il faut toujours se méfier des militaires quand ils veulent collaborer avec des scientifiques désintéressés."

"L'Arctique ne peut être protégé que par ses habitants."

"La nature, c'est leur maître. Rien n'est fantaisiste chez les Inuits, /…/ la nature est généreuse pour celui qui en est le fils."

Écouter
5 min
LA_METHODE_SCIENTIFIQUE - Reportage Linguistique Inuit

Bibliographie

Intervenants
  • Ethnologue, géographe spécialisé en géomorphologie, directeur et fondateur de la collection Terre Humaine

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......