LE DIRECT
Le mimétisme c’est l’imitation d’un modèle par un animal ou un végétal qui lui permet d’augmenter ses chances de survie ou de reproduction.

Mimer, c’est gagner

58 min
À retrouver dans l'émission

Qu’est ce que le mimétisme entre les espèces ? Sous quel aspects se décline ce mécanisme biologique ? Quel lien entre le mimétisme, la sélection naturelle et l’évolution ? Comment est-il apparu au cours de l’évolution et quels en sont les avantages ?

Le mimétisme c’est l’imitation d’un modèle par un animal ou un végétal qui lui permet d’augmenter ses chances de survie ou de reproduction.
Le mimétisme c’est l’imitation d’un modèle par un animal ou un végétal qui lui permet d’augmenter ses chances de survie ou de reproduction. Crédits : Reinhard Dirscherl/ullstein bild - Getty

A moins d’être un entomologiste ou un lépidoptériste affirmé, je vous mets au défi de distinguer, sur une photo, un papillon Monarque d’un Vice-Roi, et pour cause, l’un est une espèce mimétique de l’autre, une espèce qui a évolué pour ressembler le plus précisément possible, dans le but de se protéger des prédateurs, puisqu’une seule des deux espèces est toxique. Mais ce n’est qu’une version du mimétisme. Il peut avoir d’autres objectifs, comme à l’inverse, d’attirer plus de pollinisateurs, ou être simplement le fruit du hasard évolutif, dans une même niche écologique, qui aboutit à une convergence de deux espèces différentes.

Mimer c’est gagner : c’est le problème qui va occuper La Méthode scientifique dans l’heure qui vient.

Et pour évoquer ces questions très complexes, comme vous aller l’entendre, des mécanismes de mimétisme naturel, nous avons le plaisir de recevoir aujourd’hui Marianne Elias, directrice de recherche CNRS à l’Institut de Systématique, Evolution et Biodiversité du Museum National d’Histoire Naturelle et Mathieu Joron, biologiste, chercheur CNRS au Centre d’Ecologie Fonctionnelle et Évolutive à l’Université de Montpellier.

Le reportage du jour

Les papillons tropicaux d’Amazonie du groupe Heliconus sont toxiques pour les prédateurs. Pour acquérir cette défense chimique, ils ont convergé au cours de l’évolution pour se ressembler. Leurs ailes sont semblables : mêmes colorations et mêmes motifs. Ce mimétisme est très efficace, et les chercheurs étudient l’origine de cette faculté. Reportage avec Violaine Llaurens et Ombeline Sculfort à l’Institut de Systématique, Evolution et Biodiversité du Muséum d’Histoire Naturelle de Paris. Par Céline Loozen :

Écouter
7 min
LA_METHODE_SCIENTIFIQUE - REPORTAGE "étude toxicité papillons mimétiques" au MNHN

Le fil de l'émission

Les références musicales

Le titre du jour : Mimicry par The Feather

Générique du début : "Music to watch space girls by", par Leonard Nimoy.

Générique de fin : "Bergschrund" par DJ Shadow.

Intervenants
  • Biologiste, chercheur CNRS au Centre d'Ecologie Fonctionnelle et Evolutive, Université de Montpellier.
  • Directrice de recherche au CNRS à l'Institut de Systématique, Evolution et Biodiversité du MNHN
À venir dans ... secondes ...par......