LE DIRECT
"Il va y avoir +50% de personnes atteintes de la maladie de Parkinson d'ici 2030 car la population vieillit. Il y a par ailleurs une légère augmentation de l'incidence de la maladie, du fait notamment des pesticides". Marie Vidailhet

Maladie de Parkinson : fera-t-elle toujours trembler la recherche ?

59 min
À retrouver dans l'émission

Qu’est-ce que la maladie de Parkinson ? Quels sont les traitements en cours et envisagés ? Quelles sont les pistes de recherche majeures pour mieux la comprendre et la traiter ? Pourquoi la maladie de Parkinson constitue-t-elle un enjeu de santé publique ?

"Il va y avoir +50% de personnes atteintes de la maladie de Parkinson d'ici 2030 car la population vieillit. Il y a par ailleurs une légère augmentation de l'incidence de la maladie, du fait notamment des pesticides". Marie Vidailhet
"Il va y avoir +50% de personnes atteintes de la maladie de Parkinson d'ici 2030 car la population vieillit. Il y a par ailleurs une légère augmentation de l'incidence de la maladie, du fait notamment des pesticides". Marie Vidailhet Crédits : CC

Si la maladie de Parkinson est reconnue depuis près de 5 ans comme maladie professionnelle pour les agriculteurs, en lien avec le contact prolongé avec les pesticides, une étude publiée il y a 15 jours par l’agence Santé Publique France indique que les risques accrus de développer cette maladie neurodégénérative incurable ne concernerait pas que les agriculteurs, mais également les riverains des exploitations agricoles, et plus particulièrement viticoles. Lorsque l’on sait qu’en 25 ans, le nombre de cas de maladie de Parkinson a été multiplié par deux.

La maladie de Parkinson est le sujet que La Méthode scientifique va examiner dans l’heure qui vient.

Et pour faire le point sur ce que la recherche nous permet de savoir aujourd’hui sur les causes, les traitements et le dépistage de cette maladie, nous avons le plaisir de recevoir Marie Vidailhet, neurologue, responsable de la coordination du groupe de recherche et contrôle moteur à l’Institut de Cerveau et de la Moelle Epinière à la Pitié Salpêtrière et Etienne Hirsch, neurobiologiste, directeur de recherche CNRS, chef de l’équipe « thérapeutique expérimentale de la maladie de Parkinson » à l’ICM également.

Le reportage du jour

Rencontre avec Stanley Durrleman, mathématicien et informaticien à l’INRIA et à l’ICM de la Pitié Salpêtrière. Le projet Sémaphore met l’intelligence artificielle au service de la recherche sur la maladie de Parkinson. L’enjeu est de développer à partir des données des patients, une médecine personnalisée qui permette un meilleur suivi de la progression de la maladie. Par Antoine Beauchamp :

Écouter
7 min
LA_METHODE_SCIENTIFIQUE - Reportage "Projet Semaphore" avec Stanley Durrleman

Le fil de l'émission

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Les références musicales

Le titre du jour : Dopamine par Hein Cooper

Générique du début : Music to watch space girls by par Leonard Nimoy

Générique de fin : Bergschrund par DJ Shadow

Intervenants
  • Neurologue
  • neurobiologiste, directeur adjoint du centre de recherche de l'Institut du cerveau et de la moelle épinière à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
Production déléguée

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......