LE DIRECT
Comparaison Vénus-Terre

Vénus : la fausse jumelle de la Terre ?

58 min
À retrouver dans l'émission

Quel portrait peut-on dresser de Vénus ? Pourquoi manque-t-on autant de données sur cette planète jumelle de la Terre ? Quelles sont les missions d'exploration en cours et à venir ?

Comparaison Vénus-Terre
Comparaison Vénus-Terre Crédits : NASA

Mars 2020, Mars Orbiter, Insight, ExoMars et j’en passe, il n’y en a que pour Mars depuis près de 30 ans, une large partie des programmes d’exploration se tournent vers la planète rouge mais il n’en a pas toujours été ainsi. Aux tout débuts de l’aventure spatiale, la jumelle de la Terre, celle qui concentrait de nombreux espoirs, et notamment du côté russe, c’était Vénus. Mais très vite, Vénus a révélé son vrai visage : un enfer inhabitable de plus de 450 degrés Celsius, avec une pression atmosphérique 100 fois supérieure à celle de la Terre. Son exploration a été abandonnée à la fin des années 80 mais les choses sont en train de changer. Vénus oubliée, Vénus bafouée mais Vénus bientôt redécouverte.

Vénus, la fausse jumelle de la Terre : c’est le programme sulfureux qui est le nôtre pour l’heure qui vient.

Et pour évoquer l’histoire de cette jumelle un peu trop vite reléguée aux oubliettes de l’exploration spatiale… nous avons le plaisir de recevoir aujourd’hui Thomas Widemann, astronome à l’Observatoire de Paris, responsable scientifique adjoint de la mission EnVision et Alice Le Gall, enseignante chercheuse en planétologie au LATMOS (Laboratoire Atmosphère Milieux Observation Spatiale) à l’Université de Versailles-Saint-Quentin.

Le reportage du jour

La mission Venus Express de l’ESA, entre 2006 et 2015 a livré de nombreuses informations sur Vénus. Ces résultats ont en partie été récoltés par l’instrument VIRTIS, un spectro-imageur qui a analysé la surface et l’atmosphère de Vénus. Avec Pierre Drossart, directeur de recherches LESIA, de l'Observatoire de Meudon, qui a été le principal investigateur de la mission. Par Céline Loozen :

Écouter
9 min
LA_METHODE_SCIENTIFIQUE - Reportage Céline Loozen/Reportage " ce qu'on sait de Vénus grâce à VIRTIS, spectro-imageur du LESIA" avec Pierre Drossard

Le fil de l'émission

Les références musicales

Le titre du jour : Venus par Alain Bashung

Le générique de début : "Music to watch space girls by", par Leonard Nimoy

Le générique de fin : "Says" par Nils Frahm

Intervenants
  • Enseignant-chercheur au laboratoire Dynamiques Patrimoniales et Culturelles à l’Université de Versailles-Saint-Quentin
  • Enseignante-chercheuse en planétologie au Latmos (Laboratoire ATmosphère Milieux, Observations Spatiales), Université de Versailles Saint-Quentin
À venir dans ... secondes ...par......