LE DIRECT
Le rover Opportunity

Exploration spatiale : ça roule

58 min
À retrouver dans l'émission

Quels sont les différents rovers qui se sont posés sur des astres célestes depuis les débuts de l’exploration spatiale ? Comment la technologie des rovers lunaires/martiens a-t-elle avancé depuis ? Que doit-on attendre de l’évolution des rovers, et de leur association potentielle avec l'IA ?

Le rover Opportunity
Le rover Opportunity Crédits : NASA/JPL-Caltech

Mars, cette lointaine planète où la main de l’homme n’a jamais mis le pied mais les roues, en revanche. Car depuis l’exploit russe de 1970, et son premier rover télécommandé depuis la Terre, que l’histoire a oublié au profit des missions habitées américaines, la preuve a été faite que pour des missions lointaines, à défaut d’envoyer des êtres humains, les petits robots explorateurs sont nettement moins dangereux, et nettement plus qualifiés. Après la perte définitive d’Opportunity, et la poursuite de la mission de Curiosity, quels seront les futurs véhicules automatiques lancés dans la course à l’espace pour poursuivre l’exploration et pourquoi pas préparer le terrain à l’habitation.

Exploration spatiale : ça roule ! C’est le programme robotisé qui est le nôtre pour l’heure qui vient. Bienvenue dans La Méthode scientifique.

Et pour nous détailler le futur robotique de l’exploration spatiale, ainsi que son histoire, nous avons le plaisir de recevoir Jean Bertrand, ingénieur au CNES et responsable des aspects mécatronique au sein du service de robotique d’Exploration planétaire au Centre spatial de Toulouse et Valérie Ciarletti, professeure à l’université de Versailles Saint Quentin, chercheuse au LATMOS, le Laboratoire Atmosphère, Milieux Observations Spatiales.

Le reportage du jour

Fabriquer des rovers toujours plus performants et pour des conditions extrêmes dans le spatial met à l’épreuve la création humaine, qui rencontre des limites. 

Reportage chez Autodesk, avec le responsable robotique Fikret Kalay, qui a collaboré avec le Jet Propulsion Laboratory de la Nasa sur la conception de rover beaucoup plus performant et qui défie l’imagination humaine, fondé par conception générative. Par Céline Loozen :

Écouter
6 min
LA_METHODE_SCIENTIFIQUE - Reportage Céline Loozen "Un rover de la Nasa conçu par l'IA plus performant pour l'exploration spatiale" avec Fikret Kalay de Autodesk,

Quelques repères

  • Côté Lune
  1. Le 31 juillet 1971, les astronautes David Scott et James Irwin d’Apollo 15 conduisent pour la première fois un Lunar Roving Vehicule (LRV) à 4 roues. Ce fut le 1er véhicule tout-terrain conduit par un humain ailleurs que sur Terre. 
  2. Mais côté russe, c’est le 17 novembre 1970 que le rover Lunokhod-1 (756 kg) se posait sur la Lune dans la mer des Pluies. Les Soviétiques réussissent l’exploit de le faire rouler (à une vitesse maximale de 4 km/h) sur une distance de 10,5 km ; pendant près de 11 mois, celui-ci prend plus de 20.000 photos tout en faisant de la science. Le rover Lunokhod-2 se posera sur la Lune le 15 janvier 1973 et effectuera ses premiers déplacements à l’aide de ses 8 roues. Pour la seconde fois, l’URSS faisait rouler un véhicule sur la Lune.
  3. Enfin, la Chine débarque sur la face visible de la Lune le 14 décembre 2013 avec le rover à 6 roues Yutu dans le cadre de la mission Change’ 3. Récemment, le 8 décembre 2018, Yutu-2 se posait quant à lui sur la face cachée dans le cadre de la mission Change’ 4.
  • Côté Mars
  1. Les rovers américains Spirit et Opportunity, qui fonctionnent avec des panneaux solaires, sont arrivés respectivement les 4 et 25 janvier 2004. Le rover Curiosity, qui fonctionne avec une pile atomique, arrivera le 6 août 2012. C’est aujourd’hui le seul rover de la NASA en état de marche sur Mars. 
  2. Pour la suite, on attend maintenant la mission ExoMars2020, qui permettra l’arrivée de deux rovers 6 roues sur la planète rouge : Rosalind Franklin (ESA) et Mars Rover 2020 (NASA). L’objectif sera le même : rechercher des traces de vie antérieure et récolter puis d’analyser des échantillons visant à préparer le terrain avant une éventuelle arrivée humaine.
  3. En 2020 côté Chine, ce sera la mission Mars Global Remote Sensing Orbiter and Small Rover ou HX-1 qui sera lancée.

Le fil de l'émission

A retrouver aussi sur le compte Twitter de La Méthode scientifique

Pour aller plus loin

Les références musicales

Le titre du jour : “Some needs” par Rover

Le générique de début : "Music to watch space girls by", par Leonard Nimoy

Le générique de fin : "Says" par Nils Frahm

Chroniques

16H52
3 min

La Recherche montre en main

Mise en place des outils d’interprétation des données du radar à pénétration de sol WISDOM embarqué sur les rover de la mission ExoMars 2020.
Intervenants
  • Professeur à l'université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines. Chercheuse au LATMOS (Laboratoire Atmosphères, Milieux, Observations Spatiales).
  • Ingénieur au CNES au service de Robotique du CNES
À venir dans ... secondes ...par......