LE DIRECT
Peut-on espérer une meilleure considération pour la recherche et les chercheurs après cette crise ?

Épidémie, confinement : quelles séquelles sur la recherche ?

58 min
À retrouver dans l'émission

Comment l'épidémie et le confinement ont-ils bouleversé la recherche ? Comment les équipes se sont-elles réorganisées et adaptées ? Quels effets sur l’avancement des recherches ? La crise sanitaire s’accompagne d’une crise économique : quels impacts sur les programmes, financements, les contrats ?

Peut-on espérer une meilleure considération pour la recherche et les chercheurs après cette crise ?
Peut-on espérer une meilleure considération pour la recherche et les chercheurs après cette crise ? Crédits : AlexanderFord - Getty

Après deux mois de confinement quasi-planétaire, après des semaines de ralentissement de l'activité encore à prévoir notamment suite à la nécessité de prolonger la distanciation physique, après un effort de recherche collectif jamais vu dans le domaine de la santé et de la compréhension du fonctionnement de ce virus émergent au détriment de tous les autres domaines qui ont été mis plus ou moins en pause, après un bouleversement du mode de publication des études, dans l'urgence, ou encore une exposition jamais connue du travail scientifique et de ses querelles dans les médias, comment la recherche va-t-elle sortir de cette épidémie ? Y aura-t-il, là comme ailleurs, la tentation du « monde d'après » ?

Épidémie, confinement : quelles séquelles pour la recherche ? C'est le programme bouleversé qui est le nôtre pour l'heure qui vient. Bienvenue dans La Méthode scientifique en direct !

Et pour réfléchir ensemble à la façon dont cette crise inédite a changé, et va continuer à modifier la façon de faire de la recherche à l'avenir... nous avons le plaisir de recevoir, comme toujours à distance Dorothée Berthomieu, chimiste, directrice de recherche à l'Institut de chimie moléculaire et des matériaux à Montpellier, présidente du conseil scientifique du CNRS, et membre de la commission administrative du Syndicat National des Chercheurs Scientifiques – FSU,  Hervé Chneiweiss, enseignant chercheur au CNRS, directeur du laboratoire Neurosciences à l'Institut de Biologie Paris Seine, et président du comité d'éthique de l'INSERM et Mathilde Maillard, doctorante en 2ème année au laboratoire de science des matériaux à l'INSA de Lyon, professeure vacataire et autrice du podcast Bien dans ma Thèse

Pour aller plus loin

[Thread] Retrouvez aussi les sources de cette émission sur le fil Twitter de La Méthode scientifique.

Les références musicales

Le titre du jour : "The lonesome friends of science" par John Prine

Le générique de début : "Music to watch space girls by" par Leonard Nimoy

Le générique de fin : "Says" par Nils Frahm  

Intervenants
  • neurobiologiste et neurologue, président du Comité d’Ethique de l’Inserm, directeur du Laboratoire de Neurosciences de Paris-Seine
  • Chimiste, directrice de recherche à l’Institut de chimie moléculaire et des matériaux à Montpellier, Présidente du Conseil scientifique du CNRS, membre de la Commission administrative du Syndicat national des chercheurs scientifiques - FSU
  • Doctorante en deuxième année au laboratoire MATEIS (laboratoire de Science des Matériaux) à l’INSA de Lyon l’INSA de Lyon et professeure vacataire au département FIMI, animatrice des podcasts “Bien dans ma thèse”.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......