LE DIRECT
Mécanique des crises

Epilepsie, la mécanique des crises

58 min
À retrouver dans l'émission

Que sait-on de l'épilepsie ? Quelles sont les découvertes qui ont permis de mieux comprendre cette maladie ? Où en est-on de la recherche fondamentale sur l’épilepsie ? Quelles pistes thérapeutiques sont déjà développées et peut-on s'attendre à en découvrir de nouvelles ?

Mécanique des crises
Mécanique des crises Crédits : KATERYNA KON/SCIENCE PHOTO LIBRARY - Getty

Il y a tout juste un mois, une étude franco américaine montrait que des chiens pouvaient sentir l’odeur des crises d’épilepsie. Au-delà du caractère surprenant de cette étude, une nouvelle porte s’ouvre dans la recherche en matière de prédiction concernant cette pathologie aux origines très variées qui fait encore figure de maladie complexe à cerner. Avec environ 600.000 personnes épileptiques en France et près de 60 millions de personnes dans le monde, cette maladie invalidante et souvent stigmatisante, constitue l’un des champs de recherches les plus actifs en neurologie. 

Que l’on aille chercher du côté de la génétique, du fonctionnement neurobiologique, ou encore de l’imagerie cérébrale, la recherche se bat pour lever le mystère de la mécanique des crises épileptiques et mettre en place de nouvelles thérapies, soulageant les personnes souffrant de ce que l’on surnomme encore le “grand mal”.

Épilepsie : la mécanique des crises, c’est le panorama neurologique que nous allons tenter de dresser dans l’heure qui vient. Bienvenue dans la Méthode scientifique.

Pour nous guider sur les chemins sinueux de la compréhension de l’épilepsie, j’ai le plaisir de recevoir aujourd’hui Eric Le Guern, chef de l’équipe “génétique et physiopathologie de l’épilepsie” à l’hôpital de la Pitié Salpêtrière et professeur à la faculté de médecine de Sorbonne Université. A ses côtés Antoine Depaulis, neurobiologiste, directeur de recherche à l'Inserm et responsable de l'équipe "Synchronisation et Modulation des Circuits Neuronaux Épileptiques" au Grenoble Institut des Neurosciences.

Le reportage du jour

Selon les spécialistes, environ deux tiers des épilepsies ont une composante génétique. Il ne s’agit pas nécessairement de maladie purement héréditaire, ce qui est assez rare, mais plutôt de mutations qui surviennent au cours de la grossesse. Reportage à l’Institut du Cerveau et de la Moelle Épinière à l’Hôpital de la Pitié Salpêtrière, avec Stéphanie Baulac, co-directrice de l’équipe génétique et physiopathologie des épilepsies familiales. Son équipe cherche à identifier des gènes responsables dans ces formes d'épilepsie, comprendre les mécanismes physiopathologiques, pour développer de nouvelles pistes thérapeutiques. Elle vient par ailleurs de recevoir le prix international de la Michael Foundation pour ses recherches sur l’épilepsie. Par Céline Loozen :

Écouter
10 min
LA_METHODE_SCIENTIFIQUE - Reportage Céline Loozen "recherche sur les mutations génétiques embryonnaires comme cause de l'épilépsie focale" avec Stéphanie Baulac, ICM

Pour aller plus loin

Retrouvez aussi les compléments d'information sur le fil Twitter de La Méthode scientifique

Les références musicales

Le titre du jour : "Epilepsy Is Dancing", par Antony and the Johnsons

Le générique de début : "Music to watch space girls by", par Leonard Nimoy

Le générique de fin : "Says" par Nils Frahm

Intervenants
  • Neurobiologiste, directeur de recherche Inserm, responsable de l'équipe "Synchronisation et Modulation des Circuits Neuronaux Epileptiques" au Grenoble Institut des Neurosciences
  • Professeur et responsable du laboratoire de neurogénétique moléculaire et cellulaire à l'Hôpital de la Pitié-Salpêtrière, co-chef de l’équipe "Génétique et physiologie des épilepsies", à l’ICM

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......