LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Chromosomes

Chromosome X, il n'en restera qu'un

58 min
À retrouver dans l'émission

En quoi les chromosomes X et Y sont-ils différents ? Comment ont-il évolué ? Qu’est-ce que l’effet de dose des gènes ? En quoi est-ce un problème lorsque l’on possède deux chromosomes X ? Quels sont les mécanismes épigénétiques qui, chez l’homme et chez la souris, permettent de compenser cette dose?

Chromosomes
Chromosomes Crédits : BlackJack3D - Getty

Je ne vous apprendrai pas grand-chose en vous disant qu’il y a entre le mâle et la femelle un certain nombre de différences, différences qui chez les métazoaires, et pour ce qui nous concerne, chez les mammifères, sont principalement codées dans la dysmétrie génétique entre le gène X et le gène Y. Or si chez l’homme, la différence entre X et Y permet l’expression différenciée des gènes présents sur les deux chromosomes, chez la femme, il y a un problème : l’un des deux gènes X doit être inactivé, sous peine de produire deux fois trop de protéines et d’avoir des effets délétères, voire mortels. C’est de cette inactivation très complexe, qui met en jeu l’appareil épigénétique, dont nous allons vous parler aujourd’hui.

Chromosome X, il n’en restera qu’un ! C’est le programme double qui est le nôtre pour l’heure qui vient. Bienvenue dans La Méthode scientifique.

Et pour évoquer ces questions et l’état de nos connaissances sur ces phénomènes d’inactivation, nous avons le plaisir de recevoir aujourd’hui Claire Rougeulle, directrice de recherche CNRS et responsable de l’équipe ARNs non-codants, différentiation et développement au Centre Epigénétique et Destin Cellulaire de l’Université Paris Diderot et Raphaël Margueron, directeur de recherche INSERM et responsable de l’équipe "Mécanisme de répression par les protéines Polycomb" de l’Institut Curie.

“On est tous unique, mais les femmes sont plus uniques que les hommes.” Edith Heard

Le reportage du jour

Rencontre avec Jan Zylicz, chercheur au sein de l’Unité Génétique et biologie du développement - Equipe Edith Heard, à l’Institut Curie. Que sait-on de la chronologie de l'inactivation du  chromosomeX et quelles pistes thérapeutiques cette compréhension ouvre-t-elle ? Par Antoine Beauchamp : 

Écouter
8 min
LA_METHODE_SCIENTIFIQUE - Reportage Antoine Beauchamp/ Jan Zylicz chromosome X

Repères

  • Les modifications épigénétiques modifient l’état de condensation de la chromatine et ainsi, permettent ou empêchent l’expression des gènes sans changer leur séquence génétique.
  • Les femmes possèdent deux chromosomes X, soit une copie de plus pour chaque gène du X que les hommes qui ont un X et un Y.  
  • La dose est compensée grâce à un phénomène épigénétique particulier : l’inactivation aléatoire de l’un des deux chromosomes X. 
  • Les femmes sont donc une mosaïque de cellules dans lesquelles soit le X maternel soit le X paternel est inactivé.

Pour en savoir plus

Retrouvez tous les compléments d’information sur le fil Twitter de la Méthode scientifique

Les références musicales

Le titre du jour : “While the blood runs warm in your veins” par Josh White

Le générique de début : "Music to watch space girls by", par Leonard Nimoy

Le générique de fin : "Says" par Nils Frahm

Intervenants
  • Directrice de recherche CNRS et responsable de l’équipe ARNs non-codants, différenciation et développement au Centre Épigénétique et Destin Cellulaire de l’Université Paris Diderot
  • Directeur de recherche INSERM et responsable de l’équipe Mécanisme de répression par les protéines Polycomb de l’Institut Curie
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......