LE DIRECT
Dans quels types d’espaces trouve-t-on les anyons ?

Particules élémentaires : la famille s’agrandit

58 min
À retrouver dans l'émission

Que sont les anyons, ces nouvelles particules mises en évidence dans une expérience de l’ENS ? A quand remonte leur prédiction ? Pourquoi pensait-on qu’il devait exister une nouvelle sorte de particule, à côté des bosons et des fermions ?

Dans quels types d’espaces trouve-t-on les anyons ?
Dans quels types d’espaces trouve-t-on les anyons ? Crédits : Baac3nes - Getty

Il y a un nouveau membre dans la vaste et complexe famille des particules élémentaires. Pour être tout à fait honnête, immédiatement, ce n'est pas exactement une particule, mais une semi-particule. Elle avait été prédite à la fin des années 70, elle vient d'être observée expérimentalement. Cette quasi-particule, c'est un « anyon », une particule intermédiaire entre les fermions – qui sont les particules de base de la matière, et les bosons – qui sont celles qui assurent les interactions fondamentales. Ces semi-particules, maintenant que leur existence est attestée, pourraient permettre à l'informatique quantique de faire de grands progrès en fournissant des qubits plus stables que ceux utilisés jusqu'à présent.

Particules élémentaires, la famille s'agrandit. C'est le quasi-programme qui est le nôtre pour l'heure qui vient. Bienvenue dans La Méthode Scientifique.

Et pour évoquer cette nouvelle quasi-particule, de son postulat jusqu'à sa découverte toute récente, nous avons le plaisir de recevoir à distance, comme chaque jour Gwendal Fève, physicien, professeur à Sorbonne Universités, chercheur au laboratoire Pierre Aigrain de l'Ecole Normale Supérieure, et co-auteur de l'étude dont il faut préciser que le premier auteur n'est autre qu'Hugo Bartolomei, un nom qui vous rappelle peut-être quelque chose si vous êtes familier de l'émission - Hugo était en effet notre stagiaire, il y a 2 ans, pas peu fier de voir qu'aujourd'hui, son étude et la vôtre donc, font la Une de Science, on le salue très chaleureusement ici - et Mark Olivier Goerbig, directeur de recherche CNRS au laboratoire de physique des solides de l'Université Paris Saclay.

Pour aller plus loin

[Thread] Retrouvez aussi les sources de cette émission sur le fil Twitter de La Méthode scientifique.

Les références musicales

Le titre du jour : "Elementary particles" par The Hylozoists

Le générique de début : "Music to watch space girls by" par Leonard Nimoy

Le générique de fin : "Says" par Nils Frahm 

Intervenants
  • Physicien, professeur à Sorbonne Université, chercheur au Laboratoire Pierre Aigrain de l'ENS
  • Directeur de recherche au CNRS au Laboratoire de Physique des Solides de l’Université Paris-Saclay, (professeur chargé de cours au Département de Physique de l'École Polytechnique)

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......