LE DIRECT
Quels usages pour les drones dans la recherche scientifique ?

Drones : la conquête des airs

58 min
À retrouver dans l'émission

A quelles fins ont été utilisés les drones lors de l’épidémie de coronavirus ? Pourquoi les drones peuvent-ils avoir une utilité dans le domaine de la recherche ?

Quels usages pour les drones dans la recherche scientifique ?
Quels usages pour les drones dans la recherche scientifique ? Crédits : Richard Newstead - Getty

C'est peu dire qu'en sortie de confinement, les drones n'ont pas vraiment bonne presse auprès du grand public. Leur usage par la police pour surveiller le respect des mesures de confinement, voire pour verbaliser certains citoyens contrevenants fait flotter dans l'air comme un parfum de Black Mirror, cette série dystopique britannique qui a pris ces dernières semaines de faux airs de documentaire. Si la mission principale des drones contemporains est de fait l'acquisition d'images, ou d'information, leur emploi n'est pas que policier ou militaire, loin s'en faut et nous ne sommes qu'au début de l'ère des drones, en route vers une totale autonomie, et surtout, vers une utilisation en essaim. Black Mirror avez-vous dit ?

Drones : la nouvelle conquête des airs. C'est le programme autonome qui est le nôtre pour l'heure qui vient. Bienvenue dans La Méthode scientifique.

Et pour évoquer cette nouvelle conquête des airs, ce que permet la technologie d'aujourd'hui, ce qu'elle permettra demain, et pour quels usages, nous avons le plaisir de recevoir – à distance – Serge Chaumette, chercheur et membre du conseil stratégique « Drones et nouveaux usages » d'Aerospace Valley, professeur à l'université de Bordeaux, chercheur au laboratoire bordelais de recherche en informatique, et co-fondateur de la stat-up Preditic et Simon Lacroix, chercheur CNRS au laboratoire d'analyse et d'architecture des systèmes à Toulouse.

Repères

  • Après l’annonce du confinement, une quinzaine de villes françaises ont eu recours pendant plusieurs jours à des drones censés assurer la surveillance des déplacements et diffuser des messages aux habitants les incitant à rester chez eux.
  • Le 18 mai, alerté par deux associations sur les risques de dérives que représente le recours aux drones par la police, le Conseil d’Etat a enjoint  l'Etat de cesser "sans délai" d'utiliser des drones à Paris pour surveiller le respect des règles du déconfinement, en raison de l'absence de cadre juridique pour l'utilisation de ces dispositifs techniques. Pour la plus haute juridiction administrative, l'usage de ces drones, dans ces conditions, "caractérise une atteinte grave et manifestement illégale au droit au respect de la vie privée".
  • En avril, le Ministère de l’Intérieur a publié un appel d’offre pour l’achat de 650 drones, mais assure que cette commande n’a rien à voir avec l’actualité.
  • Au-delà de ce recours polémique aux drones de surveillance, il existe pourtant toute une variété de situations dans lesquelles le recours aux drones constitue un avantage que ce soit dans le domaine de la recherche, ou bien celui de la surveillance de sites industriels à risque ou encore dans la collecte d’informations lors de catastrophes naturelles. 

Pour aller plus loin

Retrouvez le thread de l’émission du jour sur le fil Twitter de La Méthode scientifique. 

Les références musicales

Le titre du jour : "Eye in the sky" par The Alan Parsons Project

Le générique de début : "Music to watch space girls by" par Leonard Nimoy

Le générique de fin : "Says" par Nils Frahm 

Intervenants
  • Chercheur et membre du conseil stratégique « Drones et nouveaux usages » d’Aerospace Valley Professeur à l’Université de Bordeaux, Chercheur au Laboratoire Bordelais de Recherche en Informatique (Labri)
  • Chercheur CNRS au Laboratoire d'analyse et d'architecture des systèmes à Toulouse

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......