LE DIRECT
Schéma d’un xénobot simulé et dans un organisme, construit à partir de peau de grenouille (en vert) et de muscle cardiaque (en rouge).

Xenobot, le robot cellulaire

57 min
À retrouver dans l'émission

Que sont les xénobots ? Sont-ils des robots ou des êtres vivants ? Comment fonctionnent-ils ? Quelles sont leurs applications ?

Schéma d’un xénobot simulé et dans un organisme, construit à partir de peau de grenouille (en vert) et de muscle cardiaque (en rouge).
Schéma d’un xénobot simulé et dans un organisme, construit à partir de peau de grenouille (en vert) et de muscle cardiaque (en rouge). Crédits : Sam Kriegman - CC

Imaginez un robot minuscule, de quelques centaines de microns. Un robot capable de marcher, de nager dans un liquide visqueux, de survivre seul et pendant des semaines sans apport énergétique. Un robot capable également de se réparer seul en quelques minutes s’il est endommagé, tout en continuant à travailler. Un robot qui peut en prime s’autocréer, s’autoassembler pour travailler en essaim. En prime, ce robot est entièrement fait de matière organique, il s’agit même d’assemblages de cellules vivantes agencées via un programme informatique. Ces robots, ce sont les xenobots, ils ouvrent des perspectives vertigineuses tant en termes de médecine que d’environnement mais aussi quelques interrogations éthiques

Xenobot, le robot cellulaire. C’est le programme autonome qui est le nôtre pour l'heure qui vient. Bienvenue dans La Méthode scientifique. 

Et pour tout comprendre à ces xenobots, nous avons le plaisir de recevoir aujourd’hui Karim Si-Tayeb, ancien chercheur à l’institut du thorax, à Nantes et Simon Garnier, professeur associé de biologie au New Jersey Intitute of Technology.

Le reportage du jour

Entretien avec Jean-Baptiste Mouret, directeur de recherche à l’Inria de Nancy. Comment mettre au point un robot qui évolue, qui s’adapte et qui s’autorépare ? Par Antoine Beauchamp.

Écouter
8 min
LA_METHODE_SCIENTIFIQUE - Reportage

La Recherche montre en main

Dispositifs médicaux bioactifs pour la réparation osseuse 

Par Charlotte Garot, doctorante en deuxième année de thèse au laboratoire CEA/CNRS/UGA ERL5000 BRM (Biomimétisme et Médecine Régénérative), dans l’Ecole Doctorale Ingénierie pour la Santé la Cognition et l’Environnement (EDISCE) et elle est dirigée par le Dr. Catherine Picart et le Prof. Georges Bettaga.

Les bases documentaires

Retrouvez le thread de cette émission sur le fil Twitter de La Méthode scientifique.

Chroniques

16H02
3 min

Le Journal des sciences

CoVid-19 et nicotine : une étude rétractée pour conflits d'intérêts avec l'industrie du tabac
Intervenants
  • Professeur associé de biologie au New Jersey Institute of Technology
  • Ancien chercheur à l’institut du thorax, à Nantes
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
Production déléguée

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......