LE DIRECT
Dune

Dune, épice et tout !

58 min
À retrouver dans l'émission

Pourquoi Dune est plus un objet d’études que d’autres fresques de SF ? Quelles sont ses particularités par rapport à d’autres œuvres cultes de la SF ? Quelle est la pertinence thématique de Dune en 2020 ? Pourquoi ce roman est-il si difficilement adaptable au cinéma ?

Dune
Dune Crédits : Universal Pictures. Stars Kyle MacLachlan

D’une, il n’y a pas que Star Trek et Star Wars dans la vie. Mais bon, les auditrices et auditeurs de La Méthode Scientifique le savent bien. Mais surtout, lorsqu’on décrit ces deux sagas comme ininterrompues depuis leur création, eh bien on oublie certainement la plus importante. Depuis le premier volume, écrit en 1965, récompensé du prix Nébula et du prix Hugo jusqu’au dernier, publié cette année par le fils de l’auteur original, il n’y a pas eu de pause, dans l’univers de Dune, depuis plus de 50 ans. Et cette année, avec la sortie malheureusement différée de la nouvelle adaptation cinématographique, c’est une véritable pluie d’ouvrages d’analyses qui est tombée à la rentrée. Quelle belle occasion de retourner sur Arrakkis !

Dune, épice et tout ! C’est le programme sablonneux qui est le nôtre pour l'heure qui vient. Bienvenue dans La Méthode scientifique.

C’est donc la déferlante Dune depuis la rentrée, une nouvelle traduction chez Robert Laffont par Renaud Guillemin, préfacée par Denis Villeneuve et Pierre Bordage, postfacée par Gérard Klein, excusez du peu. Un nouveau volume de la collection Parallaxe chez nos camarades du Bélial, sous la direction de Saint Roland Lehoucq, « Dune, exploration scientifique et culturelle d’une planète univers. Un essai, « Dune, un chef d’œuvre de la science-fiction » chez Dunod, par Nicolas Allard, Sans oublier évidemment la somme, que dis-je, l’inévitable MOOK chez l’Atalante sous la direction de l’incontournable Lloyd Chéry. Il ne manque que le film, signé Denis Villeneuve, qui, manque de bol, devait accompagner toutes ces sorties, mais a été repoussé à l’automne prochain pour cause de pandémie mondiale mais dont la bande annonce a déjà été décortiquée, analysée, démantibulée plan par plan, image par image.

Bref vous l’aurez compris : vous n’avez pas d’autre choix que de passer cette fin d’année sur Arakis et c’est ce que nous allons faire tout au long de cette heure avec nos trois invités Nicolas Allard, professeur de lettres modernes et essayiste Jean Sébastien Steyer, paléontologue au MNHN, habitué de Parallaxe et auteur d’un articule dans le volume en question, et François Theurel, alias le Fossoyeur de films sur YouTube, tous trois contributeurs au MOOK.

Les bases documentaires

Retrouvez le thread de cette émission sur le fil Twitter de La Méthode scientifique.

Les ouvrages cités

Les références musicales

Le générique de début : "Music to watch space girls by" par Leonard Nimoy

Le générique de fin : "Says" par Nils Frahm

Chroniques

16H02
9 min

Le Journal des sciences

Les sondes Voyager 1 et 2 nous rapportent de nouveaux mécanismes physiques
Intervenants
  • Paléontologue CNRS au Muséum National d'Histoire Naturelle de Paris
  • professeur agrégé de lettres modernes en CPGE, docteur ès lettres, enseignant la littérature et la philosophie en classes préparatoires
  • Auteur, réalisateur, vidéaste et créateur de la chaîne Youtube Fossoyeur de films
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
Production déléguée
À venir dans ... secondes ...par......