LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Statistiques et probabilités sont des sciences mathématiques qui s'appuient sur des phénomènes aléatoires.

Les statistiques, c'est pas automatique

58 min
À retrouver dans l'émission

D'où provient ce besoin de tout quantifier ? Comment les statistiques en sont-elles venues à dominer le monde ? De quelle manière sont-elles devenues un instrument pour exercer le pouvoir ? Que peut-on espérer de ces outils mathématiques ? Sont-elles un écran interposé entre nous et la réalité ?

Statistiques et probabilités sont des sciences mathématiques qui s'appuient sur des phénomènes aléatoires.
Statistiques et probabilités sont des sciences mathématiques qui s'appuient sur des phénomènes aléatoires. Crédits : Phongphan Supphakankamjon - Getty

Votre temps d’écran la semaine passée a diminué de 30%, vous avez fait en moyenne 8 234 pas par jour au cours du mois et selon une enquête Ipsos, vous faites partie des 40% de Français pour qui cuisiner est un “vrai plaisir”. 

Les chiffres sont partout, mais d’où vient dans l’histoire, ce besoin de vouloir tout quantifier et tout expliquer par les statistiques ? Et quelle valeur de vérité accorder aux statistiques qui ont pénétré tous les champs d’études scientifiques au point d’en devenir un pilier méthodologique ?

Si les statistiques parlent, il faut aussi rappeler qu’un chiffre peut mentir en raison de quelques biais d’interprétation ; ce qui poussait Mark Twain à affirmer malicieusement qu’il y a “trois sortes de mensonges  : les mensonges, les sacrés mensonges et les statistiques.”

"Les statistiques, c’est pas automatique ?", c’est l’histoire faite nombres que nous allons vous raconter dans l’heure qui vient. Bienvenue dans “La Méthode scientifique” !

Et pour parler de ce monde mis en nombre, nous avons l’immense plaisir de recevoir Olivier Rey, mathématicien, philosophe, chercheur au CNRS, enseignant en philosophie à Sorbonne Université et membre de l’Institut d’histoire et de philosophie des sciences et des techniques, auteur de "Quand le monde s’est fait nombre" qui vient de ressortir aux éditions Desclée de Brouwer. Nous sommes également en compagnie de Mathieu Agelou, ingénieur chercheur à la direction de la recherche technologique du CEA Saclay, auteur aux éditions du CNRS de "Maîtriser l’incertain : statistiques et probabilités".

Le reportage du jour

Comment la physique des systèmes complexes - de nature physique - peuvent s’appliquer à des phénomènes similaires dans l’économie ou la finance. Jean-Philippe Bouchaud est physicien, professeur au Collège de France, et spécialisé dans l’éconophysique. - Un domaine qui cherche à appliquer les concepts et méthodes de la physique - dans l’économie et l’étude des marchés financiers. Exemple : la crise de 2008. Avec Jean-Philippe Bouchaud, physicien, professeur au Collège de France. Par Céline Loozen :

Écouter
6 min
LA_METHODE_SCIENTIFIQUE - Reportage

Pour aller plus loin

Retrouvez le thread de l’émission du jour sur le fil twitter de La Méthode Scientifique !

Les références musicales

Le titre du jour : "Brian, let's go surfing" par La Frange

Le générique de début : "Music to watch space girls by" par Leonard Nimoy

Le générique de fin : "Says" par Nils Frahm

Chroniques
16H02
5 min
Le Journal des sciences
Mieux comprendre la pollution au mercure dans nos océans
Intervenants
  • Mathématicien et philosophe, chercheur au CNRS, enseignant en philosophie à l’Université Paris 1, membre de l’Institut d’histoire et de philosophie des sciences et des techniques
  • Ingénieur-chercheur à la direction de la recherche technologique du CEA Saclay
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......