LE DIRECT
Le Large Hadron Collider au CERN

LHC, pour quelques kilomètres de plus

58 min
À retrouver dans l'émission

Retour sur l’histoire du LHC : quels ont été les bilans tirés après la 1ère phase d’arrêt ? Qu’a permis d’expliquer la découverte de l’existence du boson de Higgs ?

Le Large Hadron Collider au CERN
Le Large Hadron Collider au CERN Crédits : CERN / CC

Toujours plus puissant, toujours plus grand. Ce pourrait être la devise du CERN qui, depuis la seconde moitié du XXème siècle, ne cesse de repousser les limites technologiques de ses accélérateurs de particules. Depuis le Synchro-Cyclotron de 1957, le LEP, le Large Electron Positron Collider de 1989 qui a permis de confirmer l’interaction électrofaible, puis le LHC, le Grand Collisionneur de Hadrons inauguré en 2008, et l’observation du Boson de Higgs. La prochaine étape devrait être le FCC, pour Future Circular Collider, un accélérateur de particule circulaire donc, de 100km de diamètre - là où le LHC n’en fait “que” 27, un accélérateur dont on espère qu’il permettra de bousculer les limites du modèle standard de la physique des particules. 

LHC, pour quelques kilomètres de plus : c’est le problème circulaire qui va nous occuper dans l’heure qui vient.

Et pour évoquer cette riche histoire qui a fait de l’Europe un leader mondial en physique des particules, nous avons le plaisir de recevoir aujourd’hui Ursula Bassler, présidente du conseil du CERN et directrice de recherche à l’IN2P3 du CNRS, Nathalie Besson, chercheuse au département de physique des particules à l’Institut de Recherche sur les lois fondamentales de l’univers au CEA à Saclay et Michel Spiro, physicien, directeur de recherche émérite au CEA, ex-président du conseil du CERN.

Le reportage du jour

Rencontre avec Hélène Felice chef de laboratoire adjointe au Laboratoire d’Etudes des Aimants Supraconducteurs. Comment les futurs aimants -  dipôles et quadrupôles - du Futur Collisionneur Circulaire du CERN sont-ils conçus et à quelles contraintes seront-ils soumis ? Par Antoine Beauchamp :

Écouter
9 min
LA_METHODE_SCIENTIFIQUE - Reportage Antoine Beauchamp/ Hélène Felice aimants LHC

Le fil de l'émission

Les références musicales

Le titre du jour : "Collider" par "Les Horribles Cernettes"

Le générique de début : "Music to watch space girls by", par Leonard Nimoy

Le générique de fin : "Says" par Nils Frahm

Intervenants
  • Président de la société française de physique, ancien président du conseil du CERN
  • physicienne des particulesl’Institut de recherche sur les lois Fondamentales de l’Univers au CEA
  • Présidente du Conseil du CERN
À venir dans ... secondes ...par......