LE DIRECT
Quelle place pour la science dans les médias généralistes ?

Sciences et médias : un dialogue de sourds

58 min
À retrouver dans l'émission

De quoi souffre la science dans les médias ? Le journalisme doit-il être remis en cause en ce qui concerne l’actualité scientifique ? Manque de visibilité ? Trop de sensationnalisme ? Manque d’éclairage sur la démarche de la recherche et le travail des chercheurs ?

Quelle place pour la science dans les médias généralistes ?
Quelle place pour la science dans les médias généralistes ? Crédits : Westend61 - Getty

C’est une tribune qui a fait grand bruit, en plein cœur de la torpeur estivale. Publiée mi-juillet dans plusieurs titres de la presse franchophone, la tribune No Fake Science, signée par 250 chercheurs et vulgarisateurs scientifiques, dénonçait le mauvais traitement de l’actualité scientifique dans les médias généralistes, leur reprochant sensationnalisme et biais idéologiques. La réponse ne se fit pas attendre, la tribune se faisant vertement critiquée pour avoir émis des opinions jugées dogmatiques sur des sujets comme le glyphosate, les OGM ou le nucléaire. Que tirer de cette controverse ? La science est-elle maltraitée en France par les médias ? 

Sciences et médias : un dialogue de sourds : c’est le programme apaisé qui est le nôtre pour l’heure qui vient. Bienvenue dans La Méthode scientifique.

Apaisé parce qu’à en juger les réseaux sociaux à l’annonce de cette émission, le débat est encore éruptif. Pour réfléchir ensemble calmement au traitement médiatique de l’information scientifique, dans l’apaisement et la bonne humeur, nous avons le plaisir de recevoir aujourd’hui Estelle Dumas-Mallet, chercheuse à l'institut des maladies neurodégénératives et chercheuse associée au centre Emile Durkheim de Bordeaux, Jacques Hennen, ancien rédacteur en chef du Parisien Aujourd’hui en France, et enseignant à l’ESJ Paris et Pierre-Antoine, créateur de la chaîne Un Monde Riant sur YouTube, et signataire de la tribune #NoFakeScience.

Le reportage du jour

Comment former les journalistes scientifiques et à quels enjeux sont-ils confrontés ? L’Ecole Supérieure de Journalisme de Lille propose en partenariat avec l’Université Lille I la formation “Journaliste scientifique”. Cette formation d’une durée d’un an accueille chaque année une quinzaine d’élèves d’un niveau bac 4 minimum. Rencontre avec Nadège Joly, journaliste scientifique et coordinatrice du festival Pint of Science à Lille ; Olivier Aballain responsable pédagogique de la formationt jusqu’à cette année, une fonction qu’occupe désormais Alexandra Pihenne que vous entendrez au début de cet entretien. Par Antoine Beauchamp : 

Écouter
8 min
LA_METHODE_SCIENTIFIQUE - Reportage Antoine Beauchamp Esj Lille journalisme scientifique

Pour aller plus loin

Retrouvez tous les compléments d’information de cette émission sur le fil Twitter de La Méthode scientifique.

Les références musicales

Le titre du jour :  « Science Is Golden »par The Grates

Le générique de début : "Music to watch space girls by", par Leonard Nimoy

Le générique de fin : "Says" par Nils Frahm

Chroniques

16H02
4 min

Le Journal des sciences

L'homme de Denisova, à un doigt d'Homo sapiens ?
Intervenants
  • docteur en science biologiques et médicales et docteur en science politique
  • Membre du collectif No Fake Science
  • Ancien rédacteur en chef du Parisien (et de France Soir), journaliste freelance et enseignant à l’ESJ Paris.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......