LE DIRECT
Le cri

Stress post-traumatique : peut-on guérir la mémoire ?

58 min
À retrouver dans l'émission

Un an après les attentats de Paris, comment se reconstruisent les mémoires individuelles et notre mémoire collective après un traumatisme de cette envergure ?

Le cri
Le cri Crédits : Edvard Munch

Il y a un an cette semaine, Paris était attaqué, au Stade de France, sur les terrasses du 11ème arrondissement et au Bataclan. Le bilan est de 130 morts et 413 blessés. Un bilan qui n’évoque pas les blessures morales de milliers de personnes qui étaient sur les lieux des attaques, à proximité, qui ont perdu des proches ou qui simplement, ont souffert de cette barbarie jusque dans leur chair. Un an après, comment se reconstruisent les mémoires individuelles et notre mémoire collective après un traumatisme de cette envergure ?

Stress Post-traumatique : peut-on guérir les mémoires ? C’est le problème que La Méthode scientifique va examiner dans l’heure qui vient.

Pour évoquer les recherches en cours, l’état de nos connaissances et les pistes de traitement de ces états de stress post-traumatique, aussi bien au niveau individuel qu’au niveau collectif et national. Pour en parler, le professeur Bruno Millet, psychiatre à l’hôpital de la Pitié Salpêtrière, et coordinateur de l’étude « Paris Mémoire Vive » lancée par l’APHP sur l’état de stress post-traumatique après les attentats du 13 novembre et en duplex depuis Caen, avec Francis Eustache, neuropsychologue, directeur avec l’historien Denis Peschanski du programme de recherche « 13-novembre », porté par le CNRS et l’Inserm.

Écouter
5 min
LA_METHODE_SCIENTIFIQUE - Reportage de Céline Loozen

ESPA 13 novembre est une enquête réalisée par questionnaire internet accessible jusqu’au 10 novembre sur le site de Santé publique France. Ses objectifs sont de connaitre l’impact psycho-traumatique et les parcours de soins suivis par les personnes exposées aux attentats du 13 novembre 2013. Les personnes concernées par l’étude sont celles qui ont directement été menacées, qui ont du se cacher, les témoins directes, les endeuillées, ainsi que celles intervenues sur les sites au moment des attentats ou dans les suites immédiates pour rétablir l’ordre, porter secours, réhabiliter les lieux.

Programme "13-novembre" - Comment se construit et évolue la mémoire de ces évènements ? Pour le comprendre, le CNRS et l’Inserm ont lancé un vaste programme de recherche, fondé sur le recueil de témoignages filmés. Témoin ou intervenant lors des attentats, résident ou usager des quartiers touchés, ou simplement habitant de Paris et sa banlieue, vous pouvez apporter votre témoignage.

« Paris Mémoire Vive » est un projet promu par l’AP-HP. Cette étude vise à tester une technique de soins adaptée aux patients souffrant de troubles de stress post-traumatique : le blocage de la reconsolidation, qui consiste à évoquer une situation traumatisante après l’utilisation d’un bétabloqueur. (01 42 16 15 35)

Intervenants
  • Neuropsychologue, directeur du laboratoire Inserm Neuropsychologie et imagerie de la mémoire humaine (Inserm/Université de Caen Normandie/École pratique des hautes études/CHU Caen/GIP Cyceron)
  • Psychiatrie à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......