LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
En direct de La Sorbonne

Système solaire : la ruée vers l’eau

58 min
À retrouver dans l'émission

Comment interpréter l’abondance de l’eau dans l’univers ?

En direct de La Sorbonne
En direct de La Sorbonne Crédits : Florian Letort

On a longtemps pensé l’espace comme un désert aride, et la vie comme un petit miracle terrestre, un accident si ce n’est unique, en tout cas rarissime à l’échelle du cosmos, tellement rare qu’il a même été pendant longtemps plus aisé de la penser comme une manifestation divine.

Or l’avancée de nos connaissance tant en astrophysique, en physique fondamentale et en chimie a commencé à tordre le cou à ce modèle en montrant, tout d’abord, que l’eau, cette molécule toute simple, était finalement assez abondante dans le vide interstellaire. Et puis, petit à petit, non seulement qu’elle n’était pas seulement abondante sous sa forme solide, la glace, mais qu’elle pourrait bien être abondante également sous sa forme liquide et à des endroits pourtant très éloignés du soleil.

Ainsi l’espace, de désert aride, s’est transformé en sorte de piscine géante et avec, à la clé, l’horizon d’un changement de paradigme important : et si la vie, loin d’être rarissime, était en fait une chose courante, banale, et qui peut apparaître dans des conditions bien plus exotiques que celles que nous connaissons ici-bas, sur notre bonne vieille Terre et, soyons fou, s’il y avait d’autres formes de vie dans notre propre système solaire ?

C’est pour répondre à ces questions essentielles, pour envisager la perspective de la fin de l’anthropocentrisme cosmologique que nous avons le plaisir de recevoir Caroline Freissinet, chercheuse CNRS en astrochimie dans l’équipe Instrumentation, Modélisation en Planétologie, Exobiologie et Comètes (IMPEC) du LATMOS (laboratoire atmosphères, milieux, observations spatiales) à Guyancourt, Francis Rocard, astrophysicien, responsable des programmes d’exploration du système solaire au CNES, et Aurélien Barrau, professeur à l’université Joseph Fournier, chercheur au laboratoire de physique subatomique et de cosmologie du CNRS, membre de l’Institut Universitaire de France. Et j’ai le plaisir de co-animer cette table ronde avec mon camarade Denis Sergent, chef de la rubrique scientifique du journal La Croix.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Les références musicales :

Générique du début : "Music to watch space girls by" par Leonard Nimoy

Générique de fin : "Bergschrund" par DJ Shadow

Intervenants
  • Astrophysicien au CNES, responsable des programmes d'exploration du système solaire.
  • Astrophysicien français
  • Chercheuse CNRS en astrochimie au laboratoire LATMOS à Guyancourt, spécialiste de la matière organique dans le système solaire
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......