LE DIRECT
Bêta Pictoris, première exoplanète dont la vitesse de rotation a été mesurée. Sa durée du jour n'excède pas les huit heures, ce qui correspond à une vitesse de rotation équatoriale de 100 000 km/h

Systèmes exoplanétaires : y a quelqu'un ?

58 min
À retrouver dans l'émission

Peut-on détecter toutes les exoplanètes ? Que sait-on déjà des exoplanètes et des systèmes exoplanétaires ? Sommes-nous capables de connaître leur composition ou leur atmosphère ? Saurions-nous reconnaître une exoplanète qui ressemble à la Terre ?

Bêta Pictoris, première exoplanète dont la vitesse de rotation a été mesurée. Sa durée du jour n'excède pas les huit heures, ce qui correspond à une vitesse de rotation équatoriale de 100 000 km/h
Bêta Pictoris, première exoplanète dont la vitesse de rotation a été mesurée. Sa durée du jour n'excède pas les huit heures, ce qui correspond à une vitesse de rotation équatoriale de 100 000 km/h Crédits : ESO L. Calçada/N. Risinger

Il y a 25 ans, les exoplanètes, c’était Dagoba ou Trantor, c’est-à-dire un domaine peu ou prou réservé à la littérature de science-fiction et puis il y a eu la découverte de 51 Pegasi B par Michel Mayor et Didier Queloz, qui leur a valu un prix Nobel et depuis, les découvertes d’exoplanètes tombent par paquet, chaque semaine ou presque, le nombre d’exoplanètes confirmées aujourd’hui s’élève à plus de 4000. Mais une fois qu’on les a observées, que se passe-t-il ensuite ? Comment obtenir plus d’information sur ces planètes, parfois sur ces systèmes ? Sur la composition des planètes, et in fine sur leur atmosphère, avec, en tête, forcément, le désir de détecter une biosignature, voire une trace de vie ?

Exoplanètes : y’a quelqu'un ? C’est le programme habité qui est le nôtre pour l'heure qui vient. Bienvenue dans La Méthode scientifique.

Et pour partir explorer ces mondes inconnus et comprendre, surtout, comment nous pourrons peut-être un jour en savoir plus, nous avons le plaisir de recevoir aujourd’hui Anne-Marie Lagrange, directrice de Recherche CNRS au Laboratoire d’Etude Spatiale et d’Instrumentation en Astrophysique à l’Observatoire de Paris et Franck Selsis, directeur de recherche au laboratoire d’astrophysique de Bordeaux, et membre du groupe Exobiologie, Exoplanètes, et Protection Planétaire du Centre National d’Etudes Spatiales.

4151 exoplanètes confirmées, un peu moins de 4500 candidates. Ce qui nous fait un total aux alentour de 10 000 planètes ou supposées, observées ou devinées pour la plupart dans notre galaxie. La liste des exoplanètes ne cesse de s’allonger, et devrait continuer à le faire avec les prochains télescopes spatiaux, ainsi que les prochaines campagnes d’observation depuis les télescopes terrestres, mais in fine, pourquoi ?

Le reportage du jour

Reportage au Latmo avec Gabriel Guignan, ingénieur de recherche, et Emmanuel Marcq, planétologue, qui présentent le spectro-imageur VeSUV qui pourrait être envoyé vers l’orbite de Vénus en 2032. Son but est d’observer l’atmosphère de notre voisine pour essayer de déceler ce qu’il se passe sous ses nuages. Ces connaissances permettront de mieux distinguer les exoplanètes jumelles de la Terre et celles de Vénus. Par Tom Umbdenstock.

Les bases documentaires

Retrouvez le thread de cette émission sur le fil Twitter de La Méthode scientifique.

Les références musicales

Le titre du jour : "Stories and poetry" par November Polaroid

Le générique de début : "Music to watch space girls by" par Leonard Nimoy

Le générique de fin : "Says" par Nils Frahm 

Chroniques

16H02
3 min

Le Journal des sciences

Variant sud-africain du Sars-CoV-2 : les questions en suspens
Intervenants
  • Directrice de recherche au CNRS, astrophysicienne à l'Institut de planétologie et d'astrophysique de Grenoble et Membre de l’Académie des Sciences. Spécialiste des exoplanètes
  • Chercheur CNRS au Laboratoire d'Astrophysique de Bordeaux, co-auteur de l'étude sur Trappist
L'équipe
À venir dans ... secondes ...par......