LE DIRECT
Les mois de juin et juillet 2019 ont été les plus chauds jamais enregistrés et de nombreux records de température ont été battus

Vagues de chaleur : on n'a pas fini d'en suer

58 min
À retrouver dans l'émission

Qu'est-ce qu'une vague de chaleur ? Quels sont les mécanismes atmosphériques qui sous-tendent les vagues de chaleur ? Fait-on face à une augmentation de la fréquence de ces épisodes ? Quel est l’impact du réchauffement climatique sur ces phénomènes ? Que disent les modèles pour les années à venir ?

Les mois de juin et juillet 2019 ont été les plus chauds jamais enregistrés et de nombreux records de température ont été battus
Les mois de juin et juillet 2019 ont été les plus chauds jamais enregistrés et de nombreux records de température ont été battus Crédits : chuchart duangdaw - Getty

Jamais il n’a fait aussi chaud sur notre planète que cet été, et plus précisément qu’au mois de juin et juillet dernier, qui ont fait tomber comme des mouches les records de températures, avec un 46° degrés atteint dans l’Hérault et une température globale estimée comme la plus élevée depuis quasiment les débuts de la civilisation. Mais que se passe-t-il exactement pour que le thermomètre s’affole à ce point-là ? Quels sont les liens entre le réchauffement climatique global et ces pics de chaleur suffocante ? Et surtout, ce qui est aujourd’hui l’exception est-il sur le point de devenir la règle. 

Vagues de chaleur : on n’a pas fini d’en suer : c’est le programme transpirant qui est le nôtre pour l’heure qui vient. Bienvenue dans La Méthode scientifique.

Et nous allons nous tenir bien chaud tout au long de cette heure pour évoquer ces épisodes caniculaires, avec nos trois invités du jour, Aurélien Ribes, chercheur au Centre national de recherche météorologique Fabio d’Andrea, directeur de recherche CNRS au Laboratoire de Météorologie Dynamique, Frédéric Hourdin, physicien, directeur de recherche CNRS au Laboratoire de météorologie dynamique.

Le reportage du jour

Rencontre avec Olivier Boucher, directeur de recherche CNRS au Laboratoire de Météorologie Dynamique de l’Institut Pierre Simon Laplace. Quel lien peut-on établir entre les activités humaines et l’augmentation, aussi bien en nombre qu’en intensité, des vagues de chaleur ? Par Antoine Beauchamp :

Écouter
10 min
LA_METHODE_SCIENTIFIQUE - Reportage Antoine Beauchamp/ Olivier Boucher Modèles climatiques et vagues de chaleur

Les repères

  • Les mois de juin et juillet 2019 ont été les plus chauds jamais enregistrés et de nombreux records de température ont été battus. Sans le réchauffement climatique dû à l’homme, ces canicules auraient été environ 1,5 à 3°C moins élevés. A l’avenir, ces vagues de chaleur sont appelées à se multiplier et à s’intensifier.

Pour aller plus loin

Retrouvez tous les compléments d'information sur le fil Twitter de La Méthode scientifique.

Les références musicales

Le titre du jour : "Heat wave" par Martha & The Vandellas

Le générique de début : "Music to watch space girls by", par Leonard Nimoy

Le générique de fin : "Says" par Nils Frahm

Chroniques

16H02
4 min

Le Journal des sciences

Abeilles : Pesticides 1/ Europe 0
Intervenants
  • Chercheur au CNRM-GAME (Météo France et CNRS), au sein du Groupe de Météorologie Grande Échelle et Climat.
  • Directeur de recherche CNRS au Laboratoire de météorologie dynamique (LMD) et directeur adjoint de son laboratoire
À venir dans ... secondes ...par......