LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Audrey Horne (Sherilyn Fenn) et Kyle MacLachlan (Dale Cooper) dans Twin Peaks, la série de David Lynch (1989)

Les cérémonies du café dans la série "Twin Peaks"

2 min
À retrouver dans l'émission

Une tasse fumante au restaurant "le Double R", à l'hôtel "The Great Northern", ou au commissariat de police... Le café est omniprésent dans la série de David Lynch "Twin Peaks".

Audrey Horne (Sherilyn Fenn) et Kyle MacLachlan (Dale Cooper) dans Twin Peaks, la série de David Lynch (1989)
Audrey Horne (Sherilyn Fenn) et Kyle MacLachlan (Dale Cooper) dans Twin Peaks, la série de David Lynch (1989) Crédits : ABC Photo Archives - Getty

Aujourd’hui, nous partons pour un "diner" américain typique, l'un de ces restaurants à carrelage contrasté noir et blanc, à juke-box dans un coin, et à banquettes rouges rembourrées. Des serveuses et serveur en uniforme pastel passent entre les tables pour resservir les clients en café.

Nous sommes à la fois dans un cliché et dans la ville américaine imaginaire de Twin Peaks, qui doit son nom aux deux collines jumelles qui la surplombent. Sa population  résidente s'élève à 51 201 habitants, comme l'indique un panneau officiel, un nombre auquel il faudrait soustraire une personne. Car une jeune habitante de Twin Peaks vient d'être retrouvée morte assassinée. On l'appelait Laura Palmer. "Twin Peaks" est à la fois une série et une ville créées par David Lynch.

Et s'il y a bien un lieu où l'on célèbre le café, presque à la manière d'un rituel païen, c'est bien là-bas

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Nous sommes au restaurant de l'hôtel  "The Great Northern", dans l'épisode 1 de la saison 1 de Twin Peaks, c'est le petit déjeuner, et l'agent spécial Dale Cooper du FBI, dépêché sur les lieux pour enquêter sur le meurtre de Laura Palmer, tient tout ce laïus à la serveuse de l'hôtel, à propos de la boisson centrale de la série : j’ai nommé le café.
 

Car l'agent spécial Dale Cooper développe tout au long des trois saisons de la série une appétence, un goût, une passion, voire une obsession extraordinaire pour le café. Il en boit littéralement tout le temps et en tous lieux : au commissariat, dans les bars, les hôtels, chez les habitants, et en extérieur dans des gobelets. Mais Comment Cooper prend-il son café ? Noir, sans sucre, et plutôt long, à l'américaine finalement, "americano" comme diraient les italiens.
 

Dans le monde parfois terrifiant de Twin Peaks, celui où meurt la jeune Laura Palmer, et où rôdent des esprits maléfiques, des trafiquants et des gangsters en tous genres, le café joue à la fois le rôle de réconfort, de carburant et de trompe la mort. Il est même parfois au cœur d'intrigues et de rebondissements. Dans l'épisode 1 par exemple, Cooper et le shérif Truman, le chef de la police de Twin Peaks, viennent interroger la veuve Josie Packard. On leur sert un café. Ils viennent de boire leur première gorgée, quand soudain, un personnage fait irruption dans la pièce en hurlant : "Ne buvez pas ! Il y avait un poisson dans le percolateur !" Le café sorti de la machine est donc infect... Et les deux personnages mettront du temps à s’en remettre. 

Le Shériif Harry Truman (Michael Ontkean) avec une tasse de café
Le Shériif Harry Truman (Michael Ontkean) avec une tasse de café Crédits : CBS Photo Archive - Getty

Par-delà tous ces mérites, le café appartient pour Dale Cooper à l'ordre du rituel. Lynch élève dans sa série la boisson caféinée presque au niveau d’un culte. On pourrait formuler l’hypothèse que Twin Peaks donnerait à voir des "cérémonies du café", aussi importantes et intenses que les cérémonies du thé, dans la tradition japonaise. 

Car le café est l’expression de tout un art de vivre pour Dale Cooper, qui explique plus tard au shérif Truman : 

Chaque jour, une fois par jour… Faites-vous un cadeau. Ne le planifiez pas. Ne l’attendez pas. Laissez-le venir. Cela peut être une nouvelle chemise, une sieste dans votre bureau. Ou deux tasses d’un bon café noir bien chaud.

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......