LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Photo prise au Parlement européen à Strasbourg le 14 septembre 2016.

A quoi vont servir nos futurs députés européens ?

8 min
À retrouver dans l'émission

C’est aujourd’hui, mardi 23 avril, que s’ouvre le délai de dépôt des déclarations de candidatures pour les élections européennes. Les aspirants au poste de député européen ont jusqu’au 3 mai pour se déclarer candidat. En France, le scrutin aura lieu le dimanche 26 mai.

Photo prise au Parlement européen à Strasbourg le 14 septembre 2016.
Photo prise au Parlement européen à Strasbourg le 14 septembre 2016. Crédits : FREDERICK FLORIN - AFP

Selon un sondage Ifop publié le 19 avril, 23% des électeurs se disent "très intéressés" par la campagne des élections européennes. À l’heure où certains sont tentés de quitter l’Europe ; où d’autres ont le sentiment que les responsables européens sont trop éloignés des préoccupations des concitoyens, peut-être faut-il rappeler à quoi vont servir nos futurs députés européens ? 

Pour répondre à ces question, Guillaume Erner reçoit Olivier Rozenberg, professeur en sciences politiques à Sciences Po et auteur de Les députés français et l'Europe : tristes hémicycles ? ,aux éditions Presses de Sciences Po.

Les Français s'intéressent-ils aux élections européennes ? 

Ces élections semblent un peu lointaines pour les Français. En même temps, lors des dernières élections, il y avait de grandes circonscriptions régionales. Le président Macron a décidé d'y mettre fin et de revenir au système précédent, pour avoir une seule circonscription pour tout le pays. Cela peut favoriser l'intérêt pour les élections européennes. Il me semble qu'il y a cinq ans, c'était bien pire. On ne voyait pas d'intérêt pour les élections européennes. 

Si on compare à la situation dans d'autres pays, les Français sont-ils les seuls à porter peu d'intérêt pour les élections européennes ? 

Si on compare à l'Allemagne, notre voisin, il y a dans ce pays un traitement sérieux et régulier de l'actualité européenne par les journalistes. En France, ce n'est pas le cas. Il est donc difficile d'intéresser les gens, il n'y a pas de pédagogie faite au long cours. 

À quoi servent nos députés européens ? 

Comme nos députés nationaux, ils font la loi, mais il s'agit de la loi européenne. Mais ils ne la font pas seuls, ils la font avec les représentants des états qui sont les ministres. Depuis le traité de Lisbonne, l'ensemble des lois sont co-décidés par le Parlement européen et les représentants des états. Il faut que les deux soient d'accord pour qu'une décision soit prise. Par exemple, le mois dernier, la directive sur le droit d'auteur a été adoptée, cela faisait deux ans qu'ils négociaient. 

Quels sont les exemples concrets d'application de lois, votées par les députés européens ? 

Ce ne sont pas des lois uniquement votées par le Parlement européen, c'est une décision partagée. Il faut souvent deux ans pour se mettre d'accord sur un sujet. 

Quel est le poids des députés français par rapport à l'ensemble des députés européens ? 

Le nombre de députés d'un pays dépend du nombre d'habitants. L'autre critère est le poids des députés européens par rapport aux deux principaux groupes présents au Parlement : le groupe de droite, "Parti populaire européen", et le groupe de gauche "Socialistes et démocrates européens. Là-dessus, le bilan français est déplorable, parce qu'aux dernières élections européennes, en 2014, c'est le Front national qui est arrivé en tête, avec un poids très limité pour les deux principaux. 

Si cette tendance change, quel parti pourrait remporter le plus de voix en mai prochain ? 

La République en marche n'était pas là la dernière fois, et pour cause, elle n'était pas créée. Ce parti pourrait être le parti important au sein du groupe des "libéraux". 

Intervenants
  • professeur en sciences politiques à Sciences Po, auteur de « Les députés français et l'Europe : tristes hémicycles ? », ed. Presses de Sciences Po.
L'équipe
Production
Réalisation
Production déléguée
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......