LE DIRECT
Des élèves d'une école primaire de Handan, dans la province chinoise du Hebei, à l'occasion de la Journée internationale de l'enfance de 2021

Chine : la nouvelle politique de natalité relèvera-t-elle les défis d’une population vieillissante ?

8 min
À retrouver dans l'émission

Les autorités chinoises ont annoncé cette semaine que les couples pouvaient désormais faire trois enfants. Si la politique de l’enfant unique a déjà été abandonnée en 2016, ce nouvel assouplissement est jugé indispensable pour soutenir un taux de natalité en chute libre.

Des élèves d'une école primaire de Handan, dans la province chinoise du Hebei, à l'occasion de la Journée internationale de l'enfance de 2021
Des élèves d'une école primaire de Handan, dans la province chinoise du Hebei, à l'occasion de la Journée internationale de l'enfance de 2021 Crédits : STR - AFP

Il y a quelques semaines, le dernier recensement décennal chinois relevait une faible croissance démographique. Le phénomène s'est même accéléré ces dernières années : en 2020, les naissances tombaient à 12 millions, contre 14,65 millions en 2019. 

Les autorités redoutent aussi le contrecoup du vieillissement de la population. À ce rythme, d’ici 2050, la Chine pourrait perdre plus de 200 millions de personnes en âge de travailler, ruinant tous les efforts accomplis pour enrichir le pays. Pour y remédier, les familles chinoises sont désormais autorisées à avoir trois enfants.

Nous en parlons avec Isabelle Attané, sinologue et démographe à l’INED (Institut national d'études démographiques)

Des décennies de politiques des natalités

Pourquoi avoir pris cette décision d'autoriser les familles chinoises d'avoir trois enfants ? Isabelle Attané rappelle que le gouvernement chinois a commencé à mettre en place sa politique de limitation très stricte des natalités, dès le début des années 1970 et qui a été renforcée en 1979 avec l'adoption de la politique de l'enfant unique. Aujourd'hui, deux grandes menaces démographiques planent sur l'horizon chinois. 

La première est un vieillissement de la population, avec une forte augmentation du nombre et de la proportion de personnes âgées d'ici le milieu du siècle. La deuxième est la baisse très rapide, et qui est anticipée, de la population en âge de travailler et qui risque d'avoir des conséquences importantes sur l'économie chinoise.

Une politique de long terme

La politique de l'enfant unique a été abolie en 2016, après 40 ans d'une politique de contrôle des naissances particulièrement stricte. C'est pourquoi, selon Isabelle Attané, il est difficile de changer sa direction politique sur le court terme. 

L'assouplissement ne peut être que progressif, mais il est effectivement très probable que dans les prochaines années, le gouvernement libéralise totalement les naissances. 

Les Chinois sont-ils déjà vieux ? 

Si aujourd'hui la Chine compte encore moins de 20 % de personnes âgées, les projections à l'horizon 2050, sont plus inquiétantes.

En 2050, la Chine devrait enregistrer 30% de sa population âgée de 60 ans ou plus, soit plus de 400 millions de personnes âgées. 

Intervenants
  • directrice de recherches, démographe et sinologue à l'Institut national d'études démographiques, spécialiste de la démographie de la Chine et enseignante à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS) à Paris
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......