LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
A partir du CP les élèves sont tenus de porter le masque en intérieur.

Covid 19 : faut-il craindre une hausse des contaminations avec la rentrée scolaire ?

9 min
À retrouver dans l'émission

Douze millions d’élèves et plus de 860 000 enseignants ont repris le chemin de l’école dans un contexte sanitaire où le variant Delta représente la majorité des contaminations. Faut-il craindre un rebond épidémique avec la rentrée scolaire ?

A partir du CP les élèves sont tenus de porter le masque en intérieur.
A partir du CP les élèves sont tenus de porter le masque en intérieur. Crédits : Halfpoint Images / Collection : Moment - Getty

Vigilance accrue en cette rentrée scolaire sur la situation sanitaire. Douze millions d’élèves et plus de 860 000 enseignants ont repris le chemin de l’école. Le ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer, a rappelé que 60 % des adolescents et 89 % des enseignants étaient vaccinés. Mais il reste encore beaucoup de personnes non vaccinées, notamment du côté des enfants - la vaccination n’étant pas ouverte aux moins de 12 ans. Avec le cocktail « rentrée scolaire / variant Delta », le risque d’un regain épidémique est-il bel et bien là ?

Guillaume Erner reçoit Philippe Amouyel, professeur de santé publique au CHU de Lille, épidémiologiste et directeur de la Fondation Alzheimer.

Vous pouvez écouter l'émission en intégralité en cliquant sur le player en haut à gauche de cette page.

De la rentrée 2020 à la rentrée 2021

Cette rentrée est-elle comparable avec celle de l'année passée ?

Aucunement, car on a maintenant les vaccins, avec près de 50 millions de Français vaccinés, et d'autre part sur le plan des indicateurs, cela n'a rien à voir : l'incidence, ni la tension hospitalière ne sont pas les mêmes, elles sont plus élevées cette année. Nous sommes dans une situation fragile même si elle s'améliore. Il faut donc rester vigilants.

Rentrée scolaire et rebond épidémique

Ce d'autant plus qu'on a vu en Ecosse, en Allemagne ou aux États-Unis, une augmentation du nombre de cas de Covid avec la rentrée scolaire, faut-il s'attendre à la même chose ?

C'est différent : en Ecosse, avec le Royaume-Uni, toutes les barrières avaient été abandonnées à la mi-juillet, donc l'explosion a été plus spectaculaire à la rentrée. La rentrée s'y passe en août. En Allemagne, le niveau est resté très bas, plus qu'en France, et à partir de la rentrée, cela s'est mis à remonter, donc l'idée qu'il y a bien un lien entre rentrée scolaire et rebond épidémique tend à se prouver.

L'apport de la vaccination

Que change la vaccination ?

L'intérêt de la vaccination, c'est de réduire les formes graves, or la population des adolescents n'est pas totalement vaccinée, et les moins de 12 ans ne le sont pas du tout. Les brassages peuvent faire augmenter la tension hospitalière.

Il faut en faire plus sur la vaccination ? Que penser de la vaccination des moins de 12 ans ?

Comme pour tout, il faut des essais qui permettent de savoir si c'est utile, efficace et inoffensive. Les moins de 12 ans sont un réservoir important. Mais en ces jours de rentrée, il faut surtout respecter les gestes-barrières : port du masque, distance physique...

Un droit à l'optimisme ?

Peut-on dire que la tendance est plutôt à l'optimisme ?

Il est de rigueur avec la vaccination, qui est haute en France. Mais il doit être mesuré : on doit passer cette phase de rentrée, passer la courbe et peut-être respirer dès le mois d'octobre.

L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......