LE DIRECT
Photo du magazine Science et vie prise le 17 mars 2015.

Démissions à Science et Vie : le journalisme scientifique en péril ?

8 min
À retrouver dans l'émission

Le magazine "Science et vie" a été fondé en 1913. Aujourd'hui, ce mensuel dédié à la vulgarisation scientifique est en pleine crise, plusieurs de ses journalistes sont partis, après le rachat du titre par Reworld Media en 2019. Pourquoi ? Le journalisme scientifique est-il en péril ?

Photo du magazine Science et vie prise le 17 mars 2015.
Photo du magazine Science et vie prise le 17 mars 2015. Crédits : Philippe RIEDINGER/PHOTO PQR/LE REPUBLICAIN LORRAIN - Maxppp

Démission collective à « Science et Vie ». Ce mensuel de référence, dédié à la vulgarisation scientifique, traverse une profonde crise liée à son rachat par le groupe Reworld Media en 2019. Mardi 30 mars 2021, on apprenait que neuf journalistes claquaient la porte, dans un contexte sanitaire qui a pourtant montré que le journalisme scientifique nous était plus que jamais indispensable. Une crise profonde, dans magazine presque centenaire, le journalisme scientifique est-il en péril ?

Le magazine créé en 1913 avait déjà perdu la moitié de ses journalistes après son rachat en 2019 par Reworld Media, pourquoi d'autres ont fait de même ? Que vise le groupe Reworld Media ?

Guillaume Erner reçoit Julia Cagé, professeure d’économie à Sciences Po Paris, co-auteure avec Benoît Huet de « L'Information est un bien public. Refonder la propriété des médias », ed. Seuil.

Les derniers jours de "Science et vie"

Depuis son rachat en 2019 par Reworld Media, "Science et vie" a vu le départ de la très grande majorité de sa rédaction. D'abord au moment du rachat avec la clause de cession. Ensuite, petit à petit, les contenus du site ont été retirés des rédacteurs pour être donnés à des producteurs de contenus.

Hier (mardi 30 mars 2021) neuf journalistes de "Science et vie", y compris des pigistes, sont partis et Reworld ne veut pas les remplacer.

Du journalisme sans journaliste

Producteurs de contenus, ça ne veut rien dire, c'est ça le problème. On ne fait pas du journalisme avec des gens qui vont prendre du contenu à droite, à gauche, sur Internet, les traduire et les mettre en ligne de manière complètement aléatoire.

Les pigistes sont des journalistes, les rédacteurs de "Science et Vie" sont des journalistes. Ce sont des gens qui font de l'information. 

Avec Reworld Media et Pascal Chevalier (son patron),  il y a l'invention d'un nouveau concept qui est celui de journalisme sans journaliste. Le problème, c'est que sans journaliste, on ne fait pas d'information.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Julia Cagé a lancé la pétition « Sauvons Science et Vie » sur change.org

Vous pouvez écouter l'interview en intégralité en cliquant sur le player en haut à gauche de cette page.

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......