LE DIRECT
Qui sont les Français qui ont pu épargner depuis le début de la crise.

Epargne des Français : faciliter les donations pour servir la relance ?

8 min
À retrouver dans l'émission

Face à la crise, comment inciter les Français qui ont pu épargner, à libérer les sommes accumulées depuis mars 2020 ? Bruno Lemaire, le ministre de l’économie, a assuré que cette épargne ne serait pas taxée et évoqué la possibilité de réduire la fiscalité sur les donations.

Qui sont les Français qui ont pu épargner depuis le début de la crise.
Qui sont les Français qui ont pu épargner depuis le début de la crise. Crédits : the_burtons - Getty

« Nous ne taxerons pas l’épargne des Français », a assuré lundi 30 mars 2021, Bruno Lemaire, le ministre de l’économie, sur France Info. Mais alors que faire des 165 milliards d’euros qui seront épargnés par les ménages français, d’ici la fin de l’année, d’après la Banque de France ? Bercy lorgne sur les milliards déjà accumulés, estimant qu’ils pourraient en partie servir de levier pour la relance économique. La piste d’une fiscalité nulle pour les donations est à l’étude. Que pourrait-elle changer ? Face à la crise, comment inciter les Français à libérer leur épargne ? Qui sont ceux qui ont pu faire des économies depuis le début de la crise ?

Guillaume Erner reçoit Nicolas Frémeaux, maître de conférences en économie à l’Université Paris 2 Panthéon-Assas, auteur de « Les nouveaux héritiers », ed. Seuil / La République des Idées.

Qui sont les personnes qui ont pu épargner ? 

En général, en moyenne, les ménages français vont épargner autour de 15% de leurs revenus. Néanmoins, ce taux est une moyenne. Le taux des individus les plus riches va se situer autour de 30-35%. Chez les personnes en bas de la hiérarchie des revenus, il est nul. 

En France, ce taux dépend fortement de l'âge des individus. Le taux d'épargne augmente avec l'âge, et est assez faible chez les jeunes.

L'épargne est fortement concentrée. La sur-épargne liée à la crise est détenue à peu près par 20% des ménages les plus aisés. 

Les pistes du gouvernement

Le pari qui est fait par le gouvernement est de transformer la sur-épargne en consommation. Or, il faut être sûr que les individus consomment. Il faut donc cibler les personnes qui ont le plus de chances de consommer. _C_e qu'on sait de la reproduction des inégalités en France, c'est que si vous héritez, en moyenne, vous avez aussi des revenus plus élevés. Ce n'est pas forcément ces personnes qui ont le plus de besoins de consommation. La garantie de transformer l'épargne en consommation est assez mince.

Vous pouvez écouter l'interview en intégralité en cliquant sur le player en haut à gauche de cette page.

Intervenants
  • maître de conférences en économie à l’Université de Paris 2, conseiller scientifique à France Stratégie, auteur de « Les nouveaux héritiers », (Editions du Seuil, 2018).
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......