LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Lundi 23 août Olivier Véran, ministre de la santé, a évoqué une 3eme injection, pas obligatoire mais conseillée.

Covid-19 : comment va s’organiser la campagne de rappel vaccinal ?

13 min
À retrouver dans l'émission

Alors que le gouvernement avait annoncé le lancement d’une campagne de rappel pour les individus les plus fragiles à la rentrée, la Haute Autorité de Santé a rendu, mardi 24 août, un avis préconisant l’injection d’une troisième dose aux personnes de plus de 65 ans et aux individus fragiles.

Lundi 23 août Olivier Véran, ministre de la santé, a évoqué une 3eme injection, pas obligatoire mais conseillée.
Lundi 23 août Olivier Véran, ministre de la santé, a évoqué une 3eme injection, pas obligatoire mais conseillée. Crédits : Kathrin Ziegler - Getty

Dès fin octobre, les plus de 65 ans pourraient ainsi bénéficier d’une troisième dose en France, suivant l’exemple d’autres pays : en Israël, les plus de 30 ans sont éligibles à une troisième dose depuis le 24 août, et l'Allemagne, le Royaume-Uni ou encore les États-Unis vont également proposer une troisième dose à partir de septembre. Comment va s’organiser la campagne de rappel vaccinal ? 

Nous en parlons avec : Jean-Daniel Lelièvre, expert à la Haute Autorité de Santé et immunologue spécialiste des vaccins à l’hôpital Henri-Mondor à Paris. 

Quelle efficacité des vaccins? 

Il y a deux paramètres importants à comprendre. Tout d'abord, on observe effectivement une diminution de l'efficacité des vaccins. Et la deuxième chose, c'est l'arrivée au cours du temps de variants contre lesquels les vaccins sont moins efficaces. 

Quelles différences entre les vaccins? 

A l'heure actuelle, on dispose d'un nombre de vaccins qui est quand même limité. Nous avons les ARN messagers d'un côté, les vecteurs viraux de l'autre. Et il semble que les ARN messagers soient les vaccins les plus puissants qu'on ait à l'heure actuelle

Combien de doses seront nécessaires? 

Dans le cadre de la Covid-19 on est parti sur un schéma avec deux injections parce qu'on était dans une urgence et qu'il fallait bloquer un problème de santé publique. Il n'est pas impossible que le schéma optimal soit un schéma à trois injections, ce qui veut dire qu'il ne faudra pas forcément une nouvelle injection tous les six mois. 

Qu'en est-il des personnes ayant déjà eu la Covid ? 

Globalement, il n'y a pas de raison de multiplier les doses chez les gens qui ont eu déjà la Covid-19. En gros, si vous avez eu la Covid, c'est comme si vous aviez déjà eu une vaccination complète. Et le fait de faire une dose vaccinale après est une forme de rappel. Pour autant, il y aura probablement des personnes un peu particulières, notamment les gens immunodéprimés pour lesquels il faudra peut être faire une dose supplémentaire. Mais pour l'instant, globalement, une seule dose est nécessaire pour les gens qui ont un antécédent. 

Intervenants
  • Médecin, Responsable de la recherche clinique au sein du Vaccine Research Institute
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......