LE DIRECT
Photo du lanceur d’alerte Edward Snowden prise lors d’une vidéo conférence à Estoril au Portugal le 30 mai 2017.

Edward Snowden est-il l’instrument du soft power russe ?

7 min
À retrouver dans l'émission

Edward Snowden, l'homme par qui le scandale de la surveillance de masse est arrivé, vit en exil en Russie depuis ses révélations en 2013. Pourquoi cet ancien agent des services de renseignement américains, qui publie aujourd'hui son autobiographie, a-t-il trouvé refuge en Russie ?

Photo du lanceur d’alerte Edward Snowden prise lors d’une vidéo conférence à Estoril au Portugal le 30 mai 2017.
Photo du lanceur d’alerte Edward Snowden prise lors d’une vidéo conférence à Estoril au Portugal le 30 mai 2017. Crédits : PATRICIA DE MELO MOREIRA - AFP

« Nous sommes tous surveillés ». C’est la conclusion à laquelle ont abouti les révélations d’Edward Snowden en 2013. Snwoden, c’est ce jeune informaticien, ancien salarié du renseignement américain, qui a fui son pays pour révéler au monde entier l’utilisation, par les services secrets américains, d’un système de surveillance des citoyens via leurs télécommunications, trafic sur internet...

Edward Snowden raconte son histoire dans un livre, « Mémoires vives », qui sort aujourd’hui dans plusieurs pays. L’ouvrage sera disponible en France, aux éditions du Seuil.

Depuis 2013, il est réfugié en Russie. Pourquoi la Russie ? Le pays dirigé par Vladimir Poutine a-t-il intérêt à héberger celui qui est considéré comme un lanceur d’alerte mais aussi comme un traître par son propre pays, les Etats-Unis ?
 

Guillaume Erner reçoit Pierre Gastineau,  rédacteur en chef d’ « Intelligence Online », publication spécialisée sur le renseignement, co-auteur avec Philippe Vasset du livre « Armes de déstabilisation massive », ed. Fayard.

L'accueil d'Edward Snowden par les Russes doit être replacé dans le contexte plus large de négociations avec les États-Unis sur la question de l'extradition d'opposants : "Il faut se souvenir qu'au moment où les Russes accordent l'asile à Edward Snowden cela fait plusieurs années que les Russes et les Américains s'écharpent sur un projet de traité de coopération judiciaire à la demande des Russes pour pouvoir extrader leurs opposants." Pierre Gastineau

En devenant une icône, Edward Snowden se retrouve en position de défendre les intérêts du régime de Moscou :  "Sa contribution à l'époque en matière de révélation est énorme. Aujourd'hui, ce ne sont pas tant ses révélations qui font ce qu'il est mais plutôt qu'il est devenu une icône. Et le fait qu'il parle depuis Moscou sert à son corps défendant sert plutôt les intérêts russes." Pierre Gastineau

Les révélations d'Edward Snowden servent les Russes car elles permettent de relativiser les programmes de surveillance et d'interférence de Moscou : "Pour les Russes c'est un outil formidable, à chaque fois qu'il y a une critique les Russes peuvent utiliser la carte Snowden en disant "Regardez, Snowden nous dit que les Américains font pareil"" Pierre Gastineau

Edward Snowden n'est probablement pas naïf face à l'instrumentalisation dont il est l'objet par le pouvoir russe, mais le refus des autres pays de l'accueillir restreint ses marges de manoeuvre : 

"Aujourd'hui, Edward Snowden est bloqué avec ce fil à la patte russe puisqu'aucun gouvernement d'une démocratie occidentale ne veut l'accueillir."  Pierre Gastineau

Les révélations d'Edward Snowden n'ont pas remis en cause l'existence de programmes de surveillance massifs mais ont mis la pression sur les gouvernements pour mettre en place un plus grand contrôle démocratique sur ces pratiques : 

"Les choses n'ont pas changé depuis ses révélations, les programmes de collecte de données continuent. Mais ce qui a beaucoup changé c'est que dans beaucoup de pays il y a eu un renforcement des contrôles sur le renseignement." Pierre Gastineau

Vous pouvez écouter l'interview en intégralité en cliquant sur le player en haut à gauche de cette page.

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......