LE DIRECT
Photo d'un instituteur d'une école primaire parisienne et son élève prise le 10 octobre 1938.

Peut-on parler de déclassement des enseignants ?

6 min
À retrouver dans l'émission

Les enseignants sont invités à se prononcer sur leur métier. Perception de la profession, formation, carrière... Le ministère de l’Education Nationale vient d'ouvrir une consultation anonyme qui se clôturera le 17 mars 2020, dans un contexte où le métier attire moins. Pourquoi attire-t-il moins ?

Photo d'un instituteur d'une école primaire parisienne et son élève prise le 10 octobre 1938.
Photo d'un instituteur d'une école primaire parisienne et son élève prise le 10 octobre 1938. Crédits : AFP - AFP

Les enseignants sont invités à se prononcer sur leur métier. C’est l’objectif de la consultation ouverte par le ministère de l’Education Nationale pendant deux semaines. Une consultation qui se clôturera le 17 mars 2020. Perception du métier, formation, carrière... les enseignants pourront s’exprimer de façon anonyme, dans un contexte où la profession attire moins. Pourquoi attire-t-elle moins ? Peut-on parler de déclassement des enseignants ? Que nous enseigne l’histoire à ce propos ?
 

Guillaume Erner reçoit Laurent Frajerman, socio-historien, chercheur associé au Centre d’histoire sociale du XXème siècle à l’Université Paris 1, spécialiste de l’engagement enseignant, auteur notamment de « Les frères ennemis. La Fédération de l’Education Nationale et son courant « unitaire » sous la IVe République », ed. Syllepse.

Intervenants
  • Chercheur à l'institut de recherches de la FSU et au Centre d'Histoire sociale de Paris I Professeur agrégé d'Histoire au lycée de Thiais, spécialiste de l'engagement enseignant, auteur notamment de "Les frères ennemis" ed. Syllepse.
L'équipe
Production
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......