LE DIRECT
Girl a bouleversé le dernier Festival de Cannes. Cette histoire pudique, intime et magistrale d’une adolescente, née garçon, qui rêve de devenir danseuse étoile, est une ode à la tolérance.

Les freins à l’acceptation des transgenres dans la société sont-ils désormais uniquement d’ordre juridique ?

9 min
À retrouver dans l'émission

Une adolescente, née garçon, qui rêve de devenir danseuse étoile. La biologie lui a assigné un sexe, mais elle ne s’y retrouve pas et décide de changer de sexe. C’est l’histoire de « Girl », le film du cinéaste belge Lukas Dhont, qui sort aujourd’hui au cinéma.

Girl a bouleversé le dernier Festival de Cannes. Cette histoire pudique, intime et magistrale d’une adolescente, née garçon, qui rêve de devenir danseuse étoile, est une ode à la tolérance.
Girl a bouleversé le dernier Festival de Cannes. Cette histoire pudique, intime et magistrale d’une adolescente, née garçon, qui rêve de devenir danseuse étoile, est une ode à la tolérance.

Un film ovationné à Cannes, qui donne une plus grande visibilité aux questionnements identitaires des personnes transgenres. Mais est-ce que plus grande visibilité va forcément de pair avec plus grande acceptabilité dans la société ?

Intervenants
  • enseignant-chercheur en droit au laboratoire de sociologie juridique à l’Université Panthéon-Assas, spécialiste des minorités sexuées et de genre, secrétaire général de l’association GISS / Alter Corpus.
L'équipe
Production
Réalisation
Production déléguée
Avec la collaboration de
À venir dans ... secondes ...par......